Lever de rideau sur Terezin de Christophe Lambert – Un récit bouleversant sur la Seconde guerre mondiale

Editions Bayard - Année 2015 448 pages
Editions Bayard – Année 2015
448 pages

Lever de rideau sur Terezin est une découverte que j’ai faite grâce à Fiona du blog « My pretty books » qui a eu un gros coup de coeur pour ce roman parlant de la déportation des juifs pendant la Seconde guerre mondiale. C’est un sujet difficile mais ô combien intéressant, touchant, bouleversant et source de questionnement.
J’ai pu l’acheter lors de la 25ème heure du livre qui se déroule au Mans et je l’ai commencé peu après.

Novembre 1943. Après des mois à se terrer à Paris, dans une chambre de bonne, le célèbre dramaturge juif Victor Steiner est arrêté et déporté. Etant donné sa notoriété, on lui a promis « un traitement spécial » : on l’envoie en Tchécoslovaquie, à Terezin, un camp qui ressemble à une petite ville. A première vue. Car il y règne autant de violence que dans les autres camps nazis. Mais Steiner a la surprise de s’y découvrir un fan : un officier SS qui lui commande une pièce. Elle devra être jouée lors d’une visite de contrôle de la Croix-Rouge internationale, dans le grand théâtre de Prague. Ecrire pour les nazis ? Steiner s’y refuse. Mais il n’a pas le choix, et la Résistance interne au camp finit de le décider : ce spectacle pourrait être l’occasion de faire évader des prisonniers…

Bizarrement et contrairement à mon habitude de lecture, j’ai mis beaucoup de temps à lire ce roman ; non pas parce que le sujet ne me plaisait pas ou parce que je n’accrochais pas à l’histoire mais parce que les évènements qui ont eu lieu fin 2015 m’ont donné envie de me plonger dans un monde de bisounours. Cette phase mise un peu de coté, j’ai repris immédiatement mon livre.

Steiner, dramaturge juif est envoyé à Terezin dans un camp de concentration bien réel qui avait pour particularité de réunir de nombreux artistes, scientifiques et intellectuels. Là-bas, il apprend les règles de survie élémentaire grâce à un jeune garçon et son grand-père. Les autorités danoises « inquiètent » sur le traitement des juifs envoient une délégation de la Croix-Rouge pour faire un rapport sur leurs conditions de vie. L’armée hitlérienne va donc mettre en place tout à un stratagème afin de berner la Croix-Rouge qui malheureusement ferma les yeux sur ce qu’était la réalité du camp. Waltz, le commandant SS, commande à Steiner une pièce de théâtre pour parachever la mise en scène.

Christophe Lambert a inventé ses personnages principaux de A à Z en s’inspirant de personnes réelles ce qui les rend très authentiques et bouleversant de réalisme. Il est impossible de ne pas s’attacher à eux, à leur vie, à leur attente, à leur honneur et à leur courage…
A la fin du livre, l’auteur a écrit une note expliquant en détails les recherches effectuées et la démarche intellectuelle se cachant derrière le roman. J’ai d’ailleurs souri lorsque Christophe Lambert a précisé que Waltz était inspiré de Christoph Waltz ayant joué un SS loufoque dans Inglorious Basterds.

Le sujet de la pièce commandée à Steiner est ironique puisqu’il remet en question la liberté d’écrire de Molière et sa satyre de la société alors que le Roi lui-même commande les pièces de théâtre. Evidemment, sans le voir le SS Waltz exerce la même influence que le Roi sur son écrivain Steiner en censurant les parties qui ne lui conviennent pas.

Steiner est pris entre deux feux, les allemands d’un coté et la résistance juive qui s’est mise en place et qui attend de lui l’opportunité de mettre en place un plan d’évasion. Pourtant, son art va prendre une part très importante dans la vie de Steiner et même s’il y a des attentes de toutes parts, il est pris dans son processus créatif.

Lever de rideau sur Terezin est une lecture passionnante qui place la liberté d’expression, du processus créatif et intellectuel au dessus de tout. Il m’a toutefois manqué quelques petites choses pour en faire une excellente lecture. Le coté jeunesse ressort malheureusement beaucoup trop pour rendre la lecture poignante, pleines d’émotions à m’arracher le coeur.

Notes Un bon moment de lecture


2 réflexions sur “Lever de rideau sur Terezin de Christophe Lambert – Un récit bouleversant sur la Seconde guerre mondiale

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s