Les Espions de la Couronne, Tome 2 : Un ange diabolique de Julie Garwood – Une aventure abracadabrante

Collection Aventures et passions (J'ai Lu) - Année 2014 441 pages
Collection Aventures et passions (J’ai Lu) – Année 2014
441 pages

Ces dernier temps ont été assez mouvementés et j’avais grand besoin d’une lecture « doudou » afin de me réconforter avec une belle histoire d’amour entre de beaux personnages et une belle aventure historique.
Amoureuse des romances historiques, je me suis naturellement tournée vers ce style tant apprécié et vers une valeur sûre pour moi qu’est Julie Garwood. Bien évidemment, comme à mon habitude avec les romances historiques, je n’ai pas commencé la saga par le premier tome… Je suis très étourdie de coté là et comme les éditions J’ai Lu ont la fâcheuse tendance à ne pas indiquer que le livre fait parti d’une saga… Je me suis fait encore prendre au piège mais il n’y a pas de mal puisque ce sont des tomes que l’on peut lire indépendamment les uns des autres.

Le marquis de Cainewood s’est juré de venger son frère, victime des infâmes agissements de Lucifer: à bord de l’Émeraude, arborant fièrement le pavillon noir, le pirate défie les forces anglaises. Caine a tendu son piège. Il ne lui reste qu’à attendre. La porte s’ouvre, Jade paraît. Dans un tourbillon de boucles rousses, elle le supplie de l’aider. Subjugué, le marquis en oublie momentanément sa traque. Jade est exaspérante. Mais un simple battement de ses longs cils voilant ses incroyables prunelles vertes, et voilà Caine à ses pieds ! Jamais femme n’a à ce point enflammé cet incorrigible séducteur… Elle s’abandonne avec innocence à ses caresses savantes. Tous deux se trouvent alors pris dans un jeu de dupes, dont seul l’amour peut sortir vainqueur…

En matière de romance historique, Julie Garwood est une référence. J’avais déjà entendu parlé en bien de ce tome mais depuis la réédition, je n’ai pu passer à coté des avis dithyrambiques qui m’ont donné envie de le lire. J’ai passé un agréable moment, et ma lecture a été rapide mais je pense que j’en attendais un peu plus, ce qui explique ma légère déception.

Il faut dire que Julie Garwood ne perd pas de temps pour lancer l’intrigue. On découvre Caine, le héros masculin, dans un pub malfamé de Londres essayant de se faire passer pour Lucifer afin de le débusquer. On a peine appris cet élément qu’une furie rousse débarque dans le pub, tourne la tête de Caine et l’embarque dans une aventure abracadabrante.

Dès le début j’avais deviné qui était Lucifer. Il est très rare pour moi de savoir à l’avance ce que prévoit l’auteure tellement je suis bon public et que je préfère de loin me laisser porter par le récit et me faire surprendre. Mais là étonnement, cela ne s’est pas passé comme à l’accoutumé. Néanmoins, ma lecture n’a pas été ralenti par ce détail.

Jade est une jeune femme qui à l’image de ses boucles rousses est tout feu tout flamme. Comme il est dit dans le résumé, elle est exaspérante et j’ai eu l’impression qu’elle avait jacassé tout le long du livre, ne s’arrêtant jamais de parler. Elle parle tellement, et raconte tellement d’histoire qu’on n’arrive plus à savoir ce qui est vrai, du faux et ce qui fait avancer l’histoire ou la fait reculer. Elle est déconcertante et ce n’est que lorsqu’elle est maintenue dans lignes par Caine qu’elle devient attachante.
Caine quant à lui est parfois crédule et autoritaire. Il est dit de lui que seul la logique le mène. Toutefois, je n’ai retrouvé ce trait de caractère que dans les dernières pages lorsqu’on attend de lui de résoudre le mystère.
Je décernerais une petite mention spéciale aux personnages secondaires de Stern et Black Harry qui se sont révélés haut en couleur.

L’intrigue aurait pu être vraiment fantastique mais elle est seulement sympathique. L’absurde de certaine scène m’a beaucoup plu et le comique rythme l’histoire. Cependant, je m’attendais à un grand méchant mais la fin est beaucoup trop rapide à mon gout pour laisser de la place à celui-ci. Il aurait fallu rogner la rencontre entre Caine et Jade afin de permettre au méchant vilain de prendre toute sa place. L’aventure qui avait si bien commencée, à vite vu son soufflet retomber.

En conséquence, ce n’est pas la meilleure romance historique que j’ai lu mais elle m’a fait passé un bon moment et a réussi à me redonner le sourire qui me manquait depuis quelques jours.

Notes Un bon moment de lecture


3 réflexions sur “Les Espions de la Couronne, Tome 2 : Un ange diabolique de Julie Garwood – Une aventure abracadabrante

    1. Je préfère également lire les sagas dans l’ordre mais dans les sagas historiques l’ordre n’a que peu d’importance puisque les tomes peuvent se lire indépendamment les uns des autres.
      Il me semble que le premier tome n’est pas disponible en français… encore une bizarrerie des éditeurs!

      J'aime

  1. Je n’ai pas lu ce livre de Julie Garwood, mais j’avais essayé il y a quelques temps « la splendeur de l’honneur » et n’avait pas tellement accroché. Peut-être que je devrais retenter ma chance avec une autre romance historique ..!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s