The Ivy Years, Tome 3 : L’homme de l’année de Sarina Bowen – La romance de l’année !

Rennie Road Books – Année 2017
387 pages

Après « Notre année trouble » et « Notre année cachée », je suis devenue une inconditionnelle de Sarina Bowen. Je rêve de la rencontrer, malheureusement je ne pourrais pas être au Festival de New Romance fin septembre. Il faut dire que les Corey et Hartley, les héros du premier tome, avaient réussi à m’émouvoir. Cependant, avec « L’homme de l’année » Sarina Bowen a franchi un niveau supplémentaire en créant des personnages touchants et fixés dans le réel.
Je remercie Laure Valentin pour l’envoi de ce service presse numérique.

Ce qui se passe au lycée reste au lycée. En théorie…
Il y a cinq ans, Michael Graham a trahi la seule personne qui l’ait jamais vraiment connu. Depuis, il est passé maître dans l’art de cacher son orientation sexuelle aux autres et de se mentir à lui-même.
Imaginez sa stupeur quand son passé fait irruption dans les vestiaires de l’Université de Harkness, avec un sac de hockey et ce petit sourire qui a toujours fait chavirer Graham. Pour lui, il n’y a qu’une seule réaction possible : la panique la plus totale. Il suffirait d’un mot de la part du nouvel ailier gauche de l’équipe pour détruire la vie que Graham s’est construite.
John Rikker se retrouve dans le rôle du nouveau. Encore. Et cette fois, c’est pire que d’habitude, car les médias ont décidé de s’intéresser de près au seul joueur de hockey de première division ouvertement gay. Les fourgons de télévision ont pris racine sur le trottoir devant la patinoire, au grand dam de ses nouveaux coéquipiers.
Un joueur en particulier semble très mal à l’aise chaque fois qu’il entre dans la pièce.
Certes, Rikker se doutait bien que l’accueil ne serait pas chaleureux, mais il ne pensait pas se heurter à une attitude aussi fuyante. Ancien meilleur ami, ex-copain ou relation d’adolescence, peu importe ce qu’il représente à ses yeux, une chose est sûre : Graham ne va pas bien. Il boit trop et a du mal à se concentrer pendant les entraînements. Les deux garçons les plus solitaires de l’équipe vont finir par s’autodétruire sous la pression qu’ils subissent, à moins qu’ils ne parviennent à se retrouver malgré leur histoire douloureuse.
Ce ne sera pas facile, mais il en vaut la peine, l’homme de l’année.

Le slash ou ce que l’on appelle plus couramment le M/M est un genre de romance auquel j’ai été familière adolescente grâce à la fanfiction. Seulement les années ont passé, et je n’ai pratiquement pas eu l’occasion de lire de la romance homosexuelle depuis plusieurs années. Et les rares que j’ai pu lire ne m’ont pas vraiment emballé, mais c’était sans compter tout le génie de Sarina Bowen.

Rikker est le premier joueur de hockey de la ligue universitaire ouvertement homosexuel. Il sait qu’il aime les hommes depuis ses quatorze ans et malgré les attaques homophobes dont il a toujours été victime, il ne regrette pas d’avoir choisi de vivre au grand jour son orientation sexuelle. Rejoignant une nouvelle équipe, Rikker retrouve son ami d’enfance Graham, son premier petit-ami. Cependant, Graham est dans le déni le plus total et voir Rikker ne fait qu’accentuer son malaise.

Avec nos deux héros, Graham et Rikker, Sarina Bowen réussit à nous montrer deux parcours très différents : l’acceptation et le déni, balayant sur son passage tous les clichés.

Graham et Rikker sont deux personnages au caractère opposé. Ils ont chacun leurs forces et leurs faiblesses, mais par-dessus tout ils sont attachants, attendrissants, émouvants.
Rikker vit son homosexualité comme une évidence. Pourtant, elle lui a coûté sa famille qui n’a jamais accepté sa différence. Il aurait pu être traumatisé après son agression toutefois, Rikker en est ressorti que plus fort. Rikker est charmant et son humour pince-sans-rire m’a fait mourir de rire.
À l’opposé, il y a Graham qui vit son homosexualité comme une maladie depuis l’agression. Graham est un personnage profondément torturé qui se déteste. Ce sentiment de haine envers lui-même s’exprime dans chacune de ses actions. Alors que Rikker a toujours été son confident, les années où ils ont été séparés ont été fatales pour la confiance en soi de Graham. Avec le retour de Rikker, Graham est confronté de plein fouet à tous ces sentiments. Graham est terrorisé et j’arrive tout à fait à le comprendre. Ses parents sont très pieux, et il pense que s’il avoue aimer les hommes, il perdra l’amour de sa famille.

La mécanique, l’alchimie entre Rikker et Graham prend du temps à s’installer. Leur histoire passée et présente est poignante. J’ai été incapable de résister à la pureté de leur sentiment. Ils m’ont fait rire, sourire et surtout pleurer.
Sarina Bowen a le chic pour nous plonger au coeur de la psyché de ses personnages. Rikker et Graham n’ont aucun secret pour le lecteur qui bénéficie de l’alternance des points de vue pour comprendre la démarche de chaque personnage.

« L’homme de l’année » est le roman le plus abouti de Sarina Bowen. Ce roman est marquant. Il ne faut pas avoir peur de le lire. La beauté des sentiments et des personnages vous envoûtera.

Retrouvez le roman sur Amazon !

Publicités

4 réflexions sur “The Ivy Years, Tome 3 : L’homme de l’année de Sarina Bowen – La romance de l’année !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s