The Ivy Years, Tome 1 : Notre année trouble de Sarina Bowen – A quand la suite ?

Rennie Road Books - Année 2016 288 pages
Rennie Road Books – Année 2016
288 pages
Notre année trouble est une romance contemporaine que j’ai eu envie de lire quelques secondes après la  publication d’une photo de La Fée Liseuse sur Twitter. Cette photo a fait mouche et il a fallu que quelques mots pour savoir que ce roman avait tout pour me plaire. De nombreuses auteures à succès de romance new-adult ont apporté un soutien total à Sarina Bowen. On y retrouve entre autres : Colleen Hoover, Elle Kennedy et Tamara Webber. De chouettes recommandations!
Je remercie Laure Valentin qui a eu la gentillesse de m’envoyer ce service presse numérique.
Attention, j’estime que le résumé est beaucoup trop complet. Ne le lisez pas si vous souhaitez garder un peu de mystère 🙂
Le sport qu’elle aime est devenu inaccessible. Le garçon qu’elle aime n’est pas libre. Que lui reste-t-il ?
Elle s’attendait à intégrer l’université de Harkness en tant que joueuse de hockey sur glace. Mais à la suite d’un accident grave, c’est en fauteuil roulant que Corey Callahan doit commencer les cours. 
Son voisin de palier, dans sa résidence accessible aux personnes à mobilité réduite, est trop beau pour être vrai. Il s’appelle Adam Hartley, et c’est un autre joueur de hockey handicapé par deux blessures à la même jambe. Il ne joue pas dans la même ligue que Corey. Et puis, il est déjà pris. Pourtant, une amitié hors du commun va naître entre Corey et Hartley, dans le « ghetto des éclopés » du bâtiment McHerrin.
Autour de leurs plateaux de cafétéria et de leurs parties de jeux vidéo, ils se serrent les coudes pour affronter des déceptions qu’ils sont les seuls à pouvoir comprendre. Bien sûr, ce sont juste des amis… jusqu’au soir où tout va basculer. Le trouble s’installe. Corey est certaine d’une chose, elle est en train de tomber amoureuse. Pour de bon.
Mais Hartley abandonnera-t-il sa splendide petite amie pour aimer une fille aussi abîmée que Corey ? Rien n’est moins sûr, et Corey va devoir trouver le courage de poursuivre sa vie d’étudiante de son côté – une nouvelle vie qui ne tourne pas autour du sport auquel elle ne peut plus jouer, ni du garçon aux yeux bruns qui a peur de l’aimer en retour.

Je ne comprendrais jamais pourquoi il est plus facile d’écrire un article sur un roman que j’ai moyennement aimé plutôt que sur un livre que j’ai adoré.

La rentrée universitaire approche. Il est temps pour Corey de prendre possession de sa chambre étudiante dans la résidence accessible aux personnes à mobilité réduite avec l’aide de ses parents. C’est un nouveau départ pour Corey qui se retrouve loin de sa ville natale avec des gens inconnus. Corey va très vite trouver sa place entre Dana sa colocataire hyperactive et Hartley, son séduisant voisin.

Corey est une jeune femme courageuse qui a toute mon admiration. Adolescente, elle a travaillé dur pour atteindre son rêve. Puis il y a eu cet accident où elle a perdu l’usage de ses jambes. D’un jour à l’autre, son avenir était incertain. Corey a du se reconstruire et montrer à ses proches qu’elle était capable d’aller à l’université et d’être autonome. Corey est une battante qui ne passe pas son temps à s’apitoyer sur son sort. Toutes ces qualités ont fait d’elle un personnage admirable.

Adam Hartley est lui aussi coincé dans la même résidence que Corey. C’est un personnage un peu foufou, mais très attachant. Après une soirée un peu trop arrosée, il se retrouve la jambe dans le plâtre. Cet incident a été salvateur pour lui, car en perdant son autonomie, il va ouvrir les yeux sur le monde qui l’entoure. Hartley ne m’a pas laissé de marbre, et c’est d’ailleurs mon nouveau bookboyfriend. Hartley ressent le besoin de toujours être le meilleur que cela soit dans les études, le sport ou avec les filles. Il a un grand besoin de reconnaissance et d’affection.

Dès le premier chapitre, Sarina Bowen m’a captivé avec son histoire et ces personnages. Nos deux héros ne manquent pas de caractère, ils sont très attachants. Quant aux personnages secondaires, ils ne manquent pas de piquant. Au travers de son récit, Sarina Bowen accompagne sa romance d’une jolie morale : derrière le handicap, il y a un homme ou une femme douée de sentiments. Le fauteuil roulant ou les béquilles ne sont pas des murs derrière lesquels se cache une personne.

Je venais à peine de terminer ce premier tome que je me demandais quand serait publié le deuxième. Au même titre que Colleen Hoover ou Elle Kennedy, Sarina Bowen vient d’entrer dans mon panthéon de mes auteurs new-adult favoris. Si mes informations sont bonnes – et je l’espère vraimentle tome 2 devrait sortir début février 2017.

Notes Coup de coeur
Publicités

13 réflexions sur “The Ivy Years, Tome 1 : Notre année trouble de Sarina Bowen – A quand la suite ?

  1. Ah bah je viens de l’acheter en Kindle parce que je vois ce livre littéralement sur tous les blogs :p J’ai vraiment hâte de le lire, il a l’air super cool et comme j’ai l’impression qu’on a un peu les mêmes goûts niveau New Adult, je n’ai pas de doute quant à mon ressentit envers ce bouquin :p
    Emeline

    J'aime

            1. Je pense exactement la même chose !!!!! Franchement elle est dans ma catégorie d’auteurs préférées là – j’aime beaucoup sa manière d’écrire, c’est très fluide ! Je fonce lire ta chronique 😉

              J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s