Beauty and the Beast – Une série à la sauce twilight !

Série de Ron Koslow - Thriller, Science-fiction et drame - 4 saisons (production en cours)
Série de Ron Koslow – Thriller, Science-fiction et drame – 4 saisons (production en cours)

La Belle et la Bête est un de mes contes préférés, si ce n’est pas mon préféré. J’aime l’idée que l’amour soit plus fort que l’apparence et les préjugés. C’est pour cette raison que je me suis plongée dans la série TV.
Beauty and the Beast est un remake d’une série des années 80 que je ne connais absolument, si vous l’avez vu, dites-moi ce que vous en avez pensé.

En 2003, la jeune Catherine et sa mère sont attaquées par un homme. Si Catherine parvient à avoir la vie sauve grâce à l’aide d’une créature étrange, sa mère meurt cette nuit-là. Neuf ans plus tard, elle est devenue détective et reste déterminée à retrouver le responsable. Lors d’une enquête, elle suit la piste d’un certain Vincent Keller, décédé en 2002 en Afghanistan. Elle découvre que ce dernier n’est pas mort, qu’il vit depuis 10 ans en totale réclusion et surtout le reconnaît comme celui lui ayant sauvé la vie. Il s’avère que, sous l’effet de la colère, Vincent se transforme en une bête enragée et incontrôlable. Catherine accepte de protéger son identité et son secret s’il l’aide à découvrir le meurtrier de sa mère. Tous deux entament alors une relation complexe et extrêmement dangereuse…

En sériphile ou sérivore, je ne pouvais pas passer à côté de cette adaptation. Et j’ai profité à l’époque de sa diffusion sur la chaîne W9. Et je dois dire que la première saison se laisse bien regardée, car y on y découvre Catherine dans le rôle de la Belle qui est un officier de police et donc loin du cliché de la princesse en détresse ; et Vincent dans la peau de la Bête victime des expériences du gouvernement.

Les épisodes de la première saison sont plutôt bien rythmés grâce aux enquêtes policières de Cathy qui invariablement tourne autour de cette fameuse créature. L’attrait de la nouveauté fait tout le travail!
J’attendais que les auteurs de la série exploitent plus en profondeur le conte et le fantastique de l’histoire, mais c’est le côté science-fiction et complot qui ressort dans la saison 1. Il faut attendre la fin de la saison 2 et la saison 3 pour que le merveilleux entre en jeux.

Pourtant ma curiosité s’est vite essoufflée!!! Les épisodes s’enchaînent et se ressemblent tous : la Bête est menacée, la Belle recherche des pistes pour protéger la Bête, mais elle finit par se mettre en difficulté et donc elle doit être sauvée par la Bête. La Belle doute que son amour pour la Bête puisse venir à bout de tous les problèmes de l’univers. Mais l’amour est plus fort que tout, c’est bien connu!

Dès la première saison, la série a été menacée d’annulation. Et c’est très facile à comprendre, car même avec l’arrivée de nouvelles menaces, de nouveaux personnages, l’intrigue stagne. Je pensais que la saison 3 serait la dernière, mais je me suis apparemment trompée. Heureusement que je n’ai pas parié ma tête là-dessus 🙂

Si je compare la série à Twilight, c’est pour la bonne raison que l‘intrigue respecte le même schéma que les livres. La saison 1 représente la naissance de l’amour, de la fascination d’une humaine envers une Bête. La saison 2, c’est la séparation des deux héros remplis de doutes quant à leur destinée commune. Et la saison 3 est le moment où les personnages recollent les morceaux, se fiancent et se marient. À vous aussi cela vous dit quelque chose, hein?

Je critique peut être la série mais j’aime bien la regarder lorsque je ne recherche pas quelque chose de compliquer. Comme dans mes romances, je sais que la fin sera un happy-end. D’ailleurs, je profite souvent d’une épisode pour travailler un peu sur le blog, histoire de faire une pierre deux coups!


19 réflexions sur “Beauty and the Beast – Une série à la sauce twilight !

  1. Merci pour cet avis, je pensais la regarder mais tu n’es pas le seule à faire les mêmes remarques concernant l’intrigue qui tourne un peu en rond. J’espère que je ne serai pas trop déçue ^^

    J’aime

  2. J’ai tenu 5 épisodes parce que c’est assez mou du genou avec des intrigues pas forcément intéressantes (et comme tu le dis : répétitives) et puis surtout c’est ultra soft niveau Bête. Le conte parle de l’affection (voire l’amour) par delà les apparences, du temps nécessaire qu’il faut pour connaître quelqu’un véritablement derrière l’image qu’il dégage et le moins qu’on puisse dire c’est que la « Bête » de la série n’est pas très bestiale. Encore un beau gosse de la télé à peine (mais vraiment à peine) abimé vv

    Aimé par 1 personne

    1. Ahhhh malheureusement il faut que ça plaise à la midinette de 13 ans qui ne voit pas encore au delà des apparences! La bête ne peut pas être aussi défiguré que ça, et travailler avec des effets spéciaux aurait coûté trop cher à la chaîne… Ils ont voulu modernisé le conte et enfin de compte c’est gniangnian à souhait!
      Je regarde cette série au même titre que Greys anatomy, lorsque je ne sais plus quoi regarder pour reposer les neurones!

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s