Haut les coeurs ! de Caroline Noël – Ma première déception en tant que lectrice Charleston !

Editions Charleston – Année 2018
304 pages

Cet article doit marquer la moitié de mon parcours en tant que lectrice Charleston. Cette aventure est plutôt extraordinaire à vivre jour après jour. J’ai la chance de pouvoir lire en avant-première les parutions de la maison d’édition Charleston, de découvrir des récits riches, des héroïnes courageuses et des histoires originales.
Depuis le début de cette aventure, c’est la première fois que je suis face à un roman qui m’a déçu. Et je suis vraiment chagrinée à l’idée d’écrire une chronique peu positive à l’égard du premier roman de l’auteure Caroline Noël alias Carobookine.
Je remercie les éditions Charleston pour l’envoi de ce service presse.

Chloé est une blogueuse reconnue dans le secteur du tourisme avec Clollidays, son site spécialisé dans les destinations familiales. En effet, la jeune femme est mariée et mère de trois enfants. Mais, comme dans toutes les familles, tout n’est pas si rose… Et un événement tragique va venir bouleverser sa vie tranquille et bien rangée.
Pourtant, en pensant compter sur ses amies proches, Ada, Jess et Mila, Chloé va se rendre compte que certains actes et certaines décisions ne peuvent être pris qu’en solitaire. Leur amitié tiendra-t-elle le choc ? Et qu’en sera-t-il de son couple ?

En lisant le résumé de « Haut les coeurs », je pensais avoir à faire avec un roman qui inviterait au voyage puisque l’héroïne est une blogueuse voyage et une hôtesse de l’air. Chloé ne m’a pas fait rêver ni voyager.

Chloé est une trentenaire, maman de trois enfants et heureuse en mariage. Plus le temps passe et plus Chloé laisse son blog prendre une part importante dans sa vie quitte à délaisser sa vie de famille et amicale. Alors qu’elle est en vacances avec ses amies, elle est témoin d’un évènement qui va bouleverser son quotidien.

Tout au long de ma lecture, j’ai essayé de comprendre. De comprendre pourquoi Caroline Noël avait choisi de traumatiser son héroïne avec cet élément. De comprendre pourquoi l’auteure a créé une héroïne qui se voile la face pendant plusieurs années au risque de tout perdre.

Chloé est pour ma part une antihéroïne. En général, j’aime ce genre de personnage parce qu’ils assument leur mauvais côté, leurs défauts, mais Chloé n’assume rien. Elle se décharge de toutes les responsabilités alors que la culpabilité la ronge.

Chloé est un personnage cérébral qui analyse tout : des actions de ses amies en passant par ce qui lui arrive, mais à aucun moment, elle s’analyse. Pourquoi agit-elle en dépit du bon sens ? Chloé l’ignore et elle n’arrive pas à tirer de conclusion à ses actions. Son personnage peine donc à évoluer bien que l’histoire se déroule sur plusieurs années, Chloé reste la jeune femme immature du début du roman. Et ce n’est que grâce à l’aide de son mari, et ses amies qu’elle va progresser.

Caroline Noël a inventé sur le papier une famille idéale composée de beaux enfants, d’un mari compréhensif et d’amis toujours présents. Chloé a une chance folle d’être aussi bien entourée. J’envie son personnage d’être si choyé. 

Caroline Noël alias Carobookine a écrit un premier roman qui comporte quelques défauts, mais qui laisse présager un bel avenir à cette auteure.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s