Fangirl de Rainbow Rowell – Une immersion dans l’univers féérique de la fanfiction

Collection Castelmore - Année 2015  507 pages
Collection Castelmore – Année 2015
507 pages

Du 31 juillet au 2 août 2015 était organisée la 11ème édition du Week-end à 1000. Et pour ma troisième participation, et aucune victoire, j’ai jeté mon dévolu sur Fangirl car cela fait des mois que j’en entends parler en bien.
De plus, j’adorais l’idée que le livre parle de l’univers de la fanfiction et si vous avez lu par curiosité ma présentation, vous savez que je suis une inconditionnelle de la fanfiction. Cela se vérifie également avec les réécritures de Jane Austen que j’apprécie énormément lire.
Je partais néanmoins avec quelques craintes. La blogosphère encense Rainbow Rowell et ses oeuvres, j’avais donc peur de passer littéralement à côté. Je peux ranger ces craintes au panier, car ce fut un véritable coup de coeur. 

Cath est fan de Simon Snow.
Okay, le monde entier est fan de Simon Snow…
Mais pour Cath, être une fan résume sa vie – et elle est plutôt douée pour ça. Wren, sa soeur jumelle, et elle se complaisaient dans la découverte de la saga Simon Snow quand elles étaient jeunes. Quelque part, c’est ce qui les a aidé à surmonter la fuite de leur mère.
Lire. Relire. Traîner sur les forums sur Simon Snow, écrire des fanfictions dans l’univers de Simon Snow, se déguiser en personnages pour les avant-premières de films.
La soeur de Cath s’est peu à peu éloignée du fandom, mais Cath ne peut pas s’en passer. Elle n’en éprouve pas l’envie.
Maintenant qu’elles sont à l’université, Wren a annoncé à Cath qu’elle ne voulait pas qu’elles partagent une chambre. Cath est seule, complètement en dehors de sa bulle de confort. Elle partage son quotidien entre une colocataire hargneuse qui sort malgré tout avec un mec charmant et toujours collé à ses bottes, son professeur d’écriture inventée qui pense que les fanfictions annoncent la fin du monde civilisé, et un camarade de classe au physique alléchant qui a la passion des mots…
Mais elle ne peut s’empêcher de s’inquiéter à propos de son père, aimant et fragile, qui n’a jamais vraiment été seul.
Pour Cath, la question est : va-t-elle réussir à s’habituer à cette nouvelle vie ?
Peut-elle le faire sans que Wren lui tienne la main ? Est-elle prête à vivre sa propre vie ? Ecrire ses propres histoires ?
Et veut-elle vraiment grandir si c’est synonyme d’abandonner Simon Snow ?

L’auteure nous plonge dans l’univers de la fanfiction au travers de Cath et Wren, deux jumelles qui font leur grande entrée à l’université. Leur monde est chamboulé encore une fois parce qu’elles grandissent. Traumatisées à l’adolescence par l’abandon de leur mère, elles se réfugient dans le monde merveilleux de Simon Snow, un jeune sorcier qui va vivre une incroyable aventure. Très vite, la parution des livres et des films ne suffit plus et elles commencent à écrire elles-mêmes les aventures de Simon.

L’histoire développée par Rainbow Rowell a eu une très grande résonnance avec mon expérience personnelle. De ce fait, je n’ai pas pu résister à l’histoire, ou personnages et à leur caractère, et je me suis laissée totalement immergée par l’univers présenté. Je n’ai pu éviter de faire le rapprochement avec Harry Potter et l’engouement qu’il y a eu et qu’il y a toujours autour de cet univers fantasy qui a été inventé par J.K Rowling.
Harry Potter est mon héros dans tous les sens du terme. Grâce lui, j’en suis venue à aimer la lecture et sans lui le blog n’existerait certainement pas aujourd’hui. Simon Snow a eu le même effet sur Cath et Wren. Tout comme elles, très vite les livres n’ont pas été assez et j’ai découvert la fanfiction ce qui m’a permis de faire vivre mes héros plus longtemps et dans d’autres occasions. Ce qui m’a également accaparé est le fait que Simon Snow soit « shipper » avec Baz, un homme. Or pour moi – je vais en faire grincer des dents plus d’un – Harry Potter a toujours été gay ; et tantôt je le voyais en couple avec Drago ou Severus. Et s’il n’y avait eu que moi, j’aurais refait tous les couples….

Mais assez parlé de moi et de moi… Parlons du livre!

Chose très étonnante avec ce roman c’est que c’est bien plus que la simple histoire deux deux soeurs jumelles qui essayent d’exister par elle-même, qui passe de l’adolescence à l’âge adulte. Rainbow Rowell aborde des sujets difficiles tout en ayant l’air de rien. On retrouve la maladie mentale, l’acceptation de soi, l’abandon d’une mère, l’agoraphobie, l’homosexualité… et j’en oublie certainement beaucoup.

Cath est une jeune fille au doux caractère qui a toujours plus ou moins vécu dans l’ombre de soeur. La faculté la terrifie, car elle sort de sa zone de confort. Toutefois, elle pense qu’elle pourra vivre cette expérience avec sa soeur, Wren. Je me suis beaucoup attachée à Cath, et je ressentais son malaise comme si c’était le mien et c’est pour cette raison qu’en je suis presque venue, à certains moments, à détester Wren.
Wren, la jumelle dominante qui a décidé de se désolidariser de sa jumelle, de faire toutes les expériences – souvent idiotes – de la vie estudiantine.
Cath se retrouve donc seule pour faire face à ce nouveau monde, sans le soutien d’une soeur, d’une mère et celui particulier d’un père. Mais contrairement à ce qu’on aurait pu penser, la jumelle qui va s’en sortir le mieux n’est pas celle qui brûle la vie par les deux bout mais plutôt celle qui intellectualise tous ses déplacements.

Les personnages secondaires occupent également une place importante dans l’histoire au même titre que les fanfictions introduites dans le récit. Lévi comme Reagan se révèlent des soutiens sans faille pour Cath.
Lévi, le petit-ami, arrive à comprendre comme aucun autre le caractère et les hésitations de Cath. C’est un petit-ami en or. Reagan quant à elle, elle est brute de décoffrage mais va petit à petit pousser Cath à sortir de sa coquille.
Les courts passages de fanfiction sont loin d’être inutiles et apportent du relief à l’histoire.

Une chose étonnante dans la façon d’écrire de l’auteure et qu’on ne sait à aucun moment à quoi ressemblent vraiment les personnages. Lévi est un jeune homme blond, dégingandé aux cheveux sales… Enfin d’après ce que j’ai pu comprendre des descriptions de son physique.
Rainbow Rowell n’écrit pas une histoire autour de personnages qui ont un physique fabuleux, mais autour de personnages qui dévoilent une beauté intérieure.

C’est une évidence, je ne peux que conseiller cette lecture.

Notes Coup de coeur


13 réflexions sur “Fangirl de Rainbow Rowell – Une immersion dans l’univers féérique de la fanfiction

  1. Harry gay ??? En couple avec Drago ou Rogue ? Oh my god, ça ne m’avait jamais effleuré l’esprit ! Personnellement, j’aurais bien aimé qu’Hermione finisse avec Drago 🙂
    Bon, sinon, c’est une lecture qui me tente !

    J’aime

    1. Je sais, je sais… J’ai des idées bien particulières et pourtant je suis une fan inconditionnelle de Harry Potter!
      Hermione et Drago aurait fait un beau couple, en même s’il y a bien un personnage que je déteste dans cette saga c’est Ron. Et d’ailleurs JK Rowling a écrit il y a peu de temps que Ron et Hermione sont voués à divorcer… Ca veut tout dire!

      J’aime

  2. Je n’entends que du bien sur les livres de Rainbow Rowell, il faudrait vraiment que je me lance dans leurs lectures !
    Et sinon, bien qu’à ma grande honte je n’ai toujours pas lu les Harry Potter – mais j’ai au moins vu les films, et lu quelques fanfictions, Harry m’a toujours semblé voué à Drago également. x)

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s