Castelletto, Tome 1 : Chiara de Emma Mars – Entre vice et vertu !

Editions Charleston – Année 2018
304 pages

Venise est peut-être la seule ville au monde à me faire rêver avec autant d’intensité. Cette ville est empreinte de mystère entre ses palais vénitiens à l’architecture reconnaissable entre tous, sa lagune, son carnaval et ses gondoles. Je n’ai malheureusement jamais eu l’occasion de la visiter. Pourtant, j’avais mes billets d’avion entre les mains, mais je n’ai jamais pu décoller à cause du volcan islandais au nom imprononçable. Une anecdote rigolote qui me fait sourire maintenant, mais que j’ai très mal vécue à l’époque.
Cette ville qui pourrait être le paysage idéal de nombreux romans est à mon goût trop peu utilisé. Évidemment, j’étais folle de joie et totalement excitée à l’idée de plonger au coeur de la ville partagée entre le vice et la vertu.
Je remercie les éditions Charleston pour cette découverte.

À Venise, au XIVe siècle, la naissance de la première maison close de l’Histoire…
Chiara, jeune prostituée vénitienne de vingt et un ans, et elle-même fruit des amours illégitimes entre une « femme de pêché » et un riche drapier du Rialto, voit son activité menacée. En effet, alors que depuis plusieurs décennies le commerce de la chair est sévèrement réprimé et pénalisé par les autorités locales, en particulier par les Chefs de Quartier, voilà que l’instance suprême du gouvernement vénitien, le Conseil des Dix, s’est mise en tête d’officialiser et réguler directement le « marché » de la prostitution. L’Église, contre toute attente, donne son aval à ce projet : Castelletto va voir le jour. Et lorsque Chiara commence une relation clandestine avec le beau Nicola Chiutto, l’un des membres de la délégation de l’Église, les ennuis ne font que commencer…

Après le succès de la trilogie « Hôtel », Emma Mars revient dans un nouveau registre, le roman historique. À l’image de l’auteure ambiguë, l’histoire prend place dans la ville la plus mystérieuse du monde : Venise dans une époque où le vice et la vertu se côtoient, s’attirent et se repoussent dans un ballet incessant de jeux de pouvoir.

Le doge de Venise, Giovanni Dolfin, est dans une position périlleuse après l’échec de plusieurs campagnes militaires. Ses ennemis politiques attendent qu’il fasse un nouveau faux pas pour le renverser et s’approprier le pouvoir. Conscient de la précarité de son règne sur Venise, Giovanni Dolfin va créer la plus grande maison close de l’histoire avec l’approbation de l’Église afin de réglementer le marché de la prostitution.
Chiara est née et a grandi à Venise au coeur du XIVe siècle. Enfermée dans un unique rôle depuis l’enfance, Chiara ne rêve que de liberté, mais la création du Castelletto réduit à néant ses projets.

La lecture de ce premier tome a été mouvementée. L’action n’est pas toujours régulière et certains passages manquent cruellement de rythme.

Emma Mars développe des personnages principaux et secondaires passionnants et il est très difficile de ne pas s’attacher et s’émouvoir devant les difficultés que traversent Chiara, Gina, Rolando ou encore Nicholas. Ces protagonistes ont chacun un rôle important à jouer dans l’histoire inventée par l’auteure. Malheureusement, leur introduction est longue, ponctuée par des détails historiques qui alourdissent le récit. Il faut faire preuve de patience. Et cette paralysie dans l’histoire m’a déconcerté. Je n’avais qu’une envie : voir arriver l’élément perturbateur pour que les personnages expriment tout leur potentiel.

Une fois entamée la seconde moitié du roman, il m’a été impossible de lâcher le livre. J’ai fait un saut dans le passé, appris à vivre comme Chiara et Nicholas et vibré avec eux.

Chiara est une héroïne à part entière qui connaît ses faiblesses, qui sait qu’elle est impuissante devant le pouvoir du doge et de son gouvernement, mais qui a toujours l’espoir de changer les lignes et améliorer sa condition. C’est une femmecomme Charleston aime les mettre en avantrésiliente qui ne se laisse pas dicter sa conduite tant qu’il lui reste un souffle de vie.
Nicholas est quant à lui un paradoxe. Représentant de Dieu sur terre et caution morale du doge, il se laisse pourtant fléchir petit à petit. Loin de se dégonfler, il trouve une nouvelle cause pour se battre.

Emma Mars avec ce premier tome de « Castelletto » aborde la notion de pouvoir dans ces différentes acceptions. Il y a d’un côté le pouvoir qu’on acquiert à force de contrôle sur les dominés, d’un autre le pouvoir divin et enfin le pouvoir de l’intelligence, de la ruse et de l’argent. Chaque être humain en est doté dans ce roman, mais aucun ne l’utilise de la même façon.

Venise est l’arrière-plan idéal à cette histoire. L’auteure nous fait découvrir la ville par le trou de la serrure et c’est magique. Emma Mars est passionnée et nous passionne pour cette ville particulière qui vit au rythme de la lagune, des fêtes religieuses et païennes.

Je ne connaissais pas la plume d’Emma Mars bien que je possède dans ma bibliothèque la trilogie « Hôtel » – une erreur que j’espère très vite corriger. J’ai ressenti un véritable plaisir à me plonger dans les méandres de la grande Venise et il me tarde de découvrir le deuxième tome du « Castelletto » où j’aspire à voir Chiara prendre en main son destin.

Retrouvez le roman sur Amazon !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer


2 réflexions sur “Castelletto, Tome 1 : Chiara de Emma Mars – Entre vice et vertu !

    1. Non je n’ai pas encore Hotel, mais ce n’est pas la première fois que j’entends cette remarque.
      Chiara est mon imposant comme roman, mais l’auteur prend le temps de mettre en place son histoire. J’ai d’ailleurs attendu longtemps avant l’évènement qui ferait basculer l’histoire.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s