Re:Zero : Premier arc : Une journée à la capitale, Tome 1 de Daichi Matsume et Tappei Nagatsuki – Une introduction palpitante !

Editions Ototo – Année 2017
196 pages

Le site Babelio organise pratiquement tous les mois une masse critique permettant aux utilisateurs du site et surtout aux lecteurs de pouvoir découvrir des auteurs et des genres divers et variés. Début juin, j’ai participé à la masse critique sur les romans graphiques.
J’ai eu la chance d’être sélectionné une nouvelle fois pour lire le manga Re:Zero que je vais pouvoir comparer directement au light novel.
Je remercie les éditions Ototo et Babelio pour l’envoi de ce service presse.

Invoqué dans un autre monde, Subaru a à peine le temps de s’y habituer qu’il tombe nez à nez avec des bandits qui lui donnent du fil à retordre. Heureusement, une mystérieuse jeune fille s’interpose et les met en déroute. Soulagé, Subaru se promet d’aider sa sauveuse à retrouver un objet qu’on lui a dérobé. Malheureusement, cette résolution lui fait vivre une aventure bien plus périlleuse que prévu. Ces péripéties lui révèlent alors un pouvoir inattendu: sa mort enclenche un retour dans le temps lui permettant ainsi de changer la situation à son avantage. Seulement, au fur et à mesure des boucles, il va se rendre compte que ce pouvoir est en réalité bien plus contraignant que ce qu’il pensait…

Le manga est un genre auquel je ne suis pas vraiment habitué. À l’adolescence, j’ai traversé une période où je lisais quelques mangas, mais perdue dans la multitude, j’ai très vite arrêté d’en lire au profit des romans plus classiques. Cependant, depuis le début de l’année, je me suis plongée dans les mangas grâce à A Silent voice pour lequel j’ai eu un coup de coeur. Désormais, je prends du temps pour me plonger dans un manga.

Subaru est un jeune étudiant qui se définit lui-même comme étant fainéant. L’école ce n’est pas son truc, et il préfère largement faire l’école buissonnière. Quand Subaru est invoqué dans un monde moyenâgeux, c’est comme si son rêve se réalisait. Toutefois, le rêve vire très vite au cauchemar lorsqu’il est pris dans une boucle temporelle.

Novice, j’ai réussi sans difficulté à me plonger dans cet univers de fantasy où Subaru est catapulté sans qu’il sache comment ni pourquoi il se retrouve là. Très vite, il va faire la rencontre de Felt, Satela et du vieux Rom. C’est un héros imparfait qui ne connait pas les règles du monde dans lequel il est. Contrairement à Satela est une jeune femme mystérieuse, une sorcière capable d’invoquer les esprits. C’est l’une des premières personnes qu’il rencontre dans ce nouveau monde, et il va essayer par tous les moyens à sa portée de lui venir en aide.

Re:Zero est un manga de fantasy qui mêle la magie, les esprits, les invocations et la criminalité. Ce premier tome est une introduction très intéressante à l’univers. Il se termine par un cliffhanger qui donne terriblement envie de se jeter sur la suite afin d’en savoir plus sur la grande méchante Elsa qui a la fâcheuse tendance à user et abuser de ces couteaux.

Retrouvez le manga sur Amazon!

Publicités

2 réflexions sur “Re:Zero : Premier arc : Une journée à la capitale, Tome 1 de Daichi Matsume et Tappei Nagatsuki – Une introduction palpitante !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s