Fire sermon, Tome 1 : Ils mourront ensemble de Francesca Haig – Une dystopie aux multiples facettes !

Editions Hachette Jeunesse - Année 2015 496 pages
Editions Hachette Jeunesse – Année 2015
496 pages

Il me semble que la première fois que j’ai entendu parlé de cette dystopie est sur la chaine youtube « Lulai lis«  de Lucie qui, je crois, malgré une chronique mitigée m’avait convaincu de lire ce livre.
A force de suivre les blogs et les chaines booktubes, je me créé des envies de lectures. Seulement, la moitié sont très vite oubliées et ce fut le cas de ce roman. Sauf qu’à sa sortie française, le résumé et le titre me rappelait vaguement quelque chose. L’envie a rejailli de ma mémoire, attisée par la phrase « Ils sont nés ensemble. Ils mourront ensemble ».

Quatre cents ans après notre ère, la Terre a été ravagée par un terrible feu nucléaire. Sur une terre appauvrie qui se repeuple à grande peine, un phénomène mystérieux et inexplicable débute: chaque personne naît désormais avec un jumeau. De chaque paire, l’un naît Alpha, physiquement parfait en tous points, et l’autre Oméga, affublé d’une difformité physique plus ou moins marquée. Dans cette société, les Omégas sont discriminés et ostracisés tandis que leurs frères Alphas vivent dans l’opulence en s’accaparant les maigres richesses de la Terre. Or un lien invisible et indéfectible unit les jumeaux, sans qu’on puisse en percer le mystère: où qu’ils se trouvent, et qu’importe la distance qui les sépare, quand l’un des deux meurt… l’autre meurt aussi. Cass est l’une des rares Omégas à être dotée d’un pouvoir de clairvoyance. Alors que son jumeau, Zach, accède aux hautes sphères du Conseil des Alphas, Cass ose faire le pire des rêves possibles: celui d’un monde où Alphas et Omégas sont traités à égalité. Prise au cœur du combat entre le Conseil et la Résistance, Cass va devoir lutter pour survivre et permettre à son rêve de devenir réalité.

La dystopie comme la fantasy est un genre complexe et parfois très difficile à manier pour les auteurs. Il y a eu une déferlante de dystopie après le succès de Hunger Games et j’avais l’impression de lire à chaque fois la même chose. De plus les deux dernières que j’ai essayé de lire n’ont pas été un franc succès (Red Rising et Uglies) où l’arène et le coté trop young-adult m’a lassé très vite.
Cependant, c’est un genre que j’apprécie beaucoup et je ne voulais surtout pas rester sur des échecs.
Fire Sermon a su éveillé ma curiosité dès son résumé qui n’oppose pas des factions ou des castes mais les Alphas et Omégas, des jumeaux non identique représentant la perfection d’un coté et de l’autre la médiocrité. L’idée de départ est originale.

Zach et Cass sont des jumeaux qui n’ont pas été dissocié à leur naissance car aucun des deux n’a de défaut apparent. Cette situation est incompatible avec la société qui s’est peu à peu reconstruite après que le Grand feu ait ravagé la terre. Ils vivent donc en marge de la société au grand désarroi de Zach qui en vient à détester Cass pour ne pas révéler que c’est, elle, le jumeau défectueux.
Zach, dès le début, est un personnage antipathique qui rejette toutes les fautes sur sa jumelle, celle là même qui aurait dû vivre avec les Omégas et le laisser vivre sa vie de petit prince. De cette haine né une envie démesurée de réussite, d’être accepté au sein des Alphas. Cette rivalité entre Alphas et Omégas va le pousser à commettre des actes innommables.
Cass voit le monde sous un autre angle. Pour elle, les Alphas et Omégas font partis d’un tout indissociable et elle va rejoindre la résistance pour se battre contre les idées de son frère. En chemin, elle va faire la connaissance de Kip avec qui elle va nouer un lien viscéral remplaçant presque celui qui existe entre jumeaux. Elle va également croiser Pipper et Zoé sans qui la résistance ne pourrait exister.

Cette dystopie développe des sujets très intéressants et complexes, et c’est ce qui en fait son originalité première. La peur de la différence, la discrimination ne s’exprime pas entre deux peuples différents mais à l’intérieur d’une seule et même entité : la gémellité.
Francesca Haig arrive a faire le parallèle avec l’idéologie nazie de la seconde guerre mondiale puisque les Omégas sont enfermés dans des refuges afin de mieux les contrôlés et fichés. Ils sont également stériles et seul les Alphas peuvent se reproduisent pour perpétuer la perfection.
On retrouve également la peur de la technologie et les dérives de la science, sujet souvent mis en avant par la dystopie.

Pour tous ces points positifs, ma note a oscillé longtemps entre le trois et quatre étoiles. Malheureusement, le récit fait parfois preuve de longueur ce qui a ralenti mon enthousiasme de découvrir plus en profondeur cet univers original.
Toutefois, les personnages sont attirants et malgré le monde présenté comme manichéen, leur caractère est nuancé.

La plume de Francesca Haig a réussi à m’emporter dans son monde aux multiples facettes et j’ai hâte de pouvoir lire la suite et découvrir ce qu’elle a en réserve pour les Alphas et les Omégas.

Cliquez sur l’image!

Notes Un bon moment de lecture

Publicités

4 réflexions sur “Fire sermon, Tome 1 : Ils mourront ensemble de Francesca Haig – Une dystopie aux multiples facettes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s