La vie est belle et drôle à la fois de Clarisse Sabard – Un biscuit, un roman et du lait de poule !

Editions Charleston – Année 2018
432 pages

En début d’été, les lectrices Charleston ont eu la surprise de recevoir les épreuves non corrigées de « La vie est belle et drôle à la fois » de Clarisse Sabard. Je n’ignorais pas que Clarisse Sabard sortait un deuxième roman en 2018, mais je ne savais pas que c’était un roman de Noël. Et je voue une passion pour les romans de Noël, tout comme pour les téléfilms de cette période de l’année.
Clarisse Sabard + Roman de Noël = Addictivité suprême.
Je remercie les éditions Charleston pour l’envoi de ce service presse.

Léna et Tom sont frère et soeur. Un jour, leur mère les convie à fêter Noël dans leur maison d’enfance, dans le Sud.
Seulement, quand ils arrivent, elle a disparu, ne laissant derrière elle qu’une lettre : « Il me reste quelques rêves à réaliser et le moment est venu de m’y atteler. »

Si vous suivez le blog, vous n’êtes pas sans savoir que j’affectionne particulièrement la plume de Clarisse Sabard qui a su me charmer dès son premier roman « Les lettres de Rose » qui se déroule dans village typique du Berry.

L’auteure aime nous plonger dans l’atmosphère de petits villages de campagne et même lorsqu’elle prend Nice comme décor pour son roman « Le jardin de l’oubli », l’ambiance y est feutrée et chaleureuse. C’est une des choses que j’aime le plus, car Clarisse Sabard soigne aussi bien ses personnages que le décor.

Léna est une jeune trentenaire célibataire qui vit dans le sud de la France. À l’approche des fêtes de fin d’année, elle reçoit un mail de sa mère l’invitant à  passer les vacances de Noël en famille. En arrivant avec son frère et sa fille dans le petit village de montagne de leur enfance, il manque la personne qui les a invités. Mais pour quelle raison, leur mère manque-t-elle à l’appel ?

Il est facile de comprendre et d’aimer le personnage de Léna et très vite je me suis attachée à elle. Quelque part, on se ressemble un peu. Il n’est pas facile de faire confiance aux autres et encore plus lorsqu’il est question de sentiment. Lorsque Léna revoit Clément après plusieurs années, l’attirance est toujours présente, mais il lui a déjà brisé le coeur une fois alors pour quoi risquer de recommencer.
Revenir dans son village natal n’est pas facile pour Léna, surtout en période de Noël, car elle doit faire face à un traumatisme d’enfance. Et si j’aime Noël et ses festivités, il est aisé de se sentir seule et déprimée. 

Quant au frère de Léna, Tom, il doit faire face à son présent. Grâce à sa fille, l’atout humoristique du roman, il va tenter de recoller les morceaux avec sa femme. C’est une famille typique où le lecteur ne peut que se reconnaître dans au moins une partie de leur parcours.

« La vie est belle et drôle à la fois » est un roman que j’ai adoré, car tout en restant dans la lignée des précédents romans de l’auteure, il se démarque des autres. Clarisse Sabard garde les ingrédients qui font son succès comme le mélange entre le passé et le présent en y ajoutant une dose de secret de famille. Toutefois, ce roman est plus léger que les autres, car il n’y a nul besoin d’une héroïne du passé pour faire exister l’héroïne du présent. Le récit reste ancré dans le présent, et seuls quelques flash-back viennent rythmer l’histoire. 

Avec ce roman, Clarrise Sabard s’impose durablement comme la reine du secret de famille. En manque d’idée pour Noël, il est un parfait cadeau de Noël à glisser sous le sapin

Pour les éditions Charleston, j’ai dû lire « La vie est belle est drôle à la fois » en juillet, mais vous pouvez être assuré que je relirai ce roman pendant les vacances de Noël en profitant de la douce chaleur de ma couette accompagnée d’une bonne dose de lait de poule – que je ne vais pas manquer de tester grâce à la recette présente à la fin du roman.

Retrouvez le roman sur Amazon !

Publicités

2 réflexions sur “La vie est belle et drôle à la fois de Clarisse Sabard – Un biscuit, un roman et du lait de poule !

  1. Oh oui ! C’est un roman de fin d’année parfait ! L’année dernière j’avais lu Pas si simple de Lucie CASTEL, ça m’avait fait un bien fou ! Je suis impatiente de découvrir celui-ci, chez Charleston en plus, c’est un argument supplémentaire. Merci pour la découverte

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s