La Dame d’Aquitaine de Jacquie Béal – Pour les amoureux de la petite et grande Histoire !

Editions City - Année 2016 352 pages
Editions City – Année 2016
352 pages

En décembre, j’ai été contacté par Jacquie Béal, auteure de « La dame d’Aquitaine » qui me proposait de lire son dernier roman. Vous ne pouvez pas imaginer ma joie à la lecture de cet e-mail. La joie n’avait rien à voir avec le fait que j’allais recevoir un livre, mais parce que pour une fois la proposition n’a pas été faite au hasard. Jacquie Béal s’est intéressée suffisamment à mon blog pour connaître mes goûts littéraires. Et ça, c’est juste génial!
Je remercie infiniment Jacquie Béal pour l’envoi de ce service presse.

Périgord, 1637. 
Altaïre de Claviérac est élevée dans une grande liberté, bien loin des règles de bienséance de la noblesse. Indépendante et farouche, elle monte à cheval comme un garçon, jure comme un homme d’armes, chante comme un troubadour et rêve d’épopées comme un chevalier… Mais l’Histoire est en marche. Les violences de la Fronde vont tout bouleverser et, à la mort de ses parents, Altaïre est forcée de quitter le monde de l’enfance pour se soumettre aux règles strictes qui régissent l’éducation des jeunes filles du siècle. Sous la tutelle d’un oncle auquel elle ne veut pas se soumettre, elle est envoyée au couvent. Mais bien vite, on nourrit d’autres projets pour elle et un mariage lui est imposé. Son destin paraît scellé, mais Altaïre ne renonce jamais : la liberté et le bonheur doivent se conquérir…
Le destin d’une femme de caractère dans un siècle d’hommes.

La phrase d’accroche sur la couverture du livre m’a immédiatement convaincu. « Le destin d’une femme de caractère dans un siècle d’homme » m’a fait penser à l’histoire de la Grande Mademoiselle, personnage historique qui a aussi vécu la Fronde de l’intérieur. Et ce sentiment ne m’a pas quitté un instant durant ma lecture. Altaïre de Claviérac est le négatif de Marie-Louise d’Orléans.

Altaïre de Claviérac est née d’une grande passion. Malheureusement, ses géniteurs n’avaient pas l’âme d’être parent, et ils ont laissé leur fille grandir sans éducation et sans protection alors que la situation politique du pays était instable. Alors que la Fronde sévit, le château de Claviérac est attaqué. Altaïre est sauvé de justesse par son oncle. L’histoire d’Altaïre commence.

Le début du roman pourra paraître long à certains, mais il est absolument nécessaire pour mieux comprendre le personnage d’Altaïre, son comportement et ses réactions face aux évènements qui vont lui arriver. Jacquie Béal a pris le temps de construire son héroïne de A à Z et c’est plutôt rare qu’on ait toutes les clefs en main.

Altaïre est une petite fille sauvage qui peut parfois être pénible, mais elle tellement attachante. Elle a toujours été délaissée par les adultes, laissée tristement à son sort. En manque d’affection, elle est en recherche continuelle d’un peu d’amour qu’elle va tout d’abord trouver chez une nounou un peu simplette, grâce à son chien et son cheval qui vont devenir sa famille. L’arrivée chez son oncle ne va pas se faire sans difficulté. Elle n’est plus maître de son destin et à partir de ce moment, elle sera toujours sous l’influence d’un homme.

J’ai adoré plonger au coeur de l’histoire, de découvrir les moeurs de l’époque et le sort réservé aux femmes. Comment vivre sans pouvoir faire un choix? Jacquie Béal est une passionnée d’Histoire et cela se ressent. Je me suis laissée emporter dès les premières pages et je suis passée à deux doigts du coup de coeur. Mon coeur s’est serré lorsque Altaïre se sentait oppressée, et j’ai souri lorsqu’elle arrivait à ses fins. « La Dame d’Aquitaine » est avant tout l’histoire d’une femme au XVIIe siècle.

Je vous recommande de lire « La Dame d’Aquitaine » pour les férus de la grande et de la petite histoire.

Retrouvez le roman sur Amazon

Notes Très bonne lecture

Publicités

4 réflexions sur “La Dame d’Aquitaine de Jacquie Béal – Pour les amoureux de la petite et grande Histoire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s