Burning dance, Tome 1 de C.S. Quill – Une romance sans charme!

Editions La Condamine (New romance) - Année 2016 - ePub
Editions La Condamine – Année 2016 – ePub

Burning Dance est le coup de cœur Fyctia, la plateforme d’écriture en ligne, pour le concours « A sa place » et qui sera édité en papier par les Éditions Nisha en novembre. Cette maison d’édition m’est totalement inconnue.
Je remercie les éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce service presse numérique.

Le passé peut laisser des traces bien plus profondes que quelques cicatrices sur le corps. Sin, en perpétuelle fuite de ses démons, en sait quelque chose. Elle arrive bientôt à bout des promesses qu’elle a juré de tenir. Il ne lui en reste plus qu’une à honorer avant d’être libérée. Pour ça, elle doit atteindre la finale du plus grand concours de danse des États-Unis. Rien ni personne ne la fera dévier de son objectif. Pas même ses nouveaux colocataires, et surtout pas Jolan ! Mais si un ancien serment venait tout bouleverser ?

L’univers de la danse m’a toujours intriguée. C’est une passion dévorante qui demande beaucoup de sacrifices. Il faut être prêt à s’entraîner jusqu’à l’épuisement et à souffrir. La danse demande du courage et de la ténacité.

Lorsque j’ai lu le communiqué de presse concernant Burning Dance, cela m’a rendue très curieuse. Réunir la romance et la danse dans un seul et même livre ne pouvait que me plaire. Enfin, c’est ce que je pensais avant de commencer ma lecture. Cette romance new-adult n’est pas à mettre dans toutes les mains, car c’est un vrai livre pornographique.

Sin débarque dans une colocation exclusivement masculine. Pour éviter tout contact, elle va faire croire à ses colocataires qu’elle est sourde et muette. Sa vie se résume à la danse. Jolan, un des colocataires est le connard par excellence qui ne pense qu’avec son deuxième cerveau. Danseur également, un lien étrange va finir par se tisser entre eux deux.

Sin est un personnage féminin aux antipodes de ma personnalité. Il a donc été difficile de me projeter et de m’attacher à son personnage. Au début, on ne comprend absolument pas pourquoi elle fait croire qu’elle est sourde et muette, car qui peut vivre sans contact humain. Et ce n’est qu’à la fin du roman que l’on commence à entrevoir ses motivations.

Jolan est loin d’être l’homme idéal. C’est un con, et je pèse mes mots. Je n’ai pas trouvé une seule qualité à son personnage. Cet homme déteste les femmes.  Pour lui, elles n’ont été créées que pour assouvir ses besoins. Lorsqu’il rencontre Sin, il ne pense qu’à la mettre dans son lit. Sin se faisant passer pour sourde et muette, Jolan l’a voit comme folle, une demeurée tout comme les autres mecs de la coloc. Je trouve particulièrement horrible le comportement qu’ils ont face à elle. Et à l’heure de l’acception de soi et des différences de l’autre, il me semble que C.S Quill transcrit une vision totalement exécrable, à la limite du supportable. Non, la femme n’est pas qu’une poupée gonflable.

Dès les premières pages, j’ai quelques difficultés avec le style de C.S Quill que je trouve très vulgaire, brut de décoffrage. Et très vite, j’ai fait une overdose des comparaisons et métaphores sexuelles. À noter également que le roman regorge de passages à caractère sexuel.

Je regrette que la danse ne prenne pas plus de place dans le roman, car elle ne fait réellement son entrée qu’après la deuxième moitié du livre. Et comme je le pressentais, j’ai trouvé Burning Dance un peu plus intéressant à ce moment-là. Le point positif est que ce livre se lit très vite. Je me suis donc dépêchée de terminer pour pouvoir passer à autre chose.

Cette romance new-adult n’est clairement pas faite pour moi, cependant je ne doute pas qu’elle trouvera son public.

Notes Lecture passable

Publicités

6 réflexions sur “Burning dance, Tome 1 de C.S. Quill – Une romance sans charme!

  1. C’est super dommage que ce soit un livre porté sur la pornographie …
    J’adore la danse, j’en fais moi-même et j’aimerais lire des romans sur cette discipline! Je pense d’ailleurs que la 4ème de couverture m’aurait séduite!
    Mais finalement, découvrir qu’on a plus de scène de sexe ne m’attire pas du tout!! Je pense que j’aurais également été déçue …

    J'aime

  2. Je vais passer mon chemin ! Je pense que si je le lis, je vais être très énervée… car comme tu dis: à l’heure où l’acceptation de soi et de l’autre commence à être plus répandu, je trouve ça vraiment bas de faire un personnage con, misogyne, et qui se moque des handicaps (et d’ailleurs faire semblant d’avoir un handicap, je trouve ça nul aussi 😦 )
    Dommage ! Je te souhaite de meilleure découvertes 😉

    J'aime

  3. Aie. Ce n’est clairement pas pour moi non plus, vu que les scènes érotiques ne sont pas trop ma tasse de thé. Enfin, j’aime bien en lire de temps à autre dans un NA (quand elles ne sont pas vulgaires) mais je n’aime pas en trouver à la pelle :-/

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s