Les Brumes de Cendrelune, Tome 1 : Le jardin des âmes de Georgia Caldera – A la découverte de l’univers de Georgia Caldera !

Editions J’ai Lu – Année 2019
348 pages

Ne serait-ce pas un nouvel article ? Et encore mieux une nouvelle chronique !
A priori, il suffisait que je sois confinée pour enfin me poser devant mon ordinateur.
Malheureusement, la cause de mon inactivité sur le blog n’a rien à voir avec le manque de temps, mais tout à voir avec une panne de lecture. Et cela fait maintenant plusieurs mois que j’en souffre.

Toutefois comme je vous le disais en début d’année, l’année 2020 est placée sous le signe de l’écoute de soi. Et tant que je ne ressens pas l’envie de lire ou de publier un article, je ne me force pas.
Confiner seule dans mon appartement, j’ai soudainement ressenti le besoin de partager à nouveau mes avis.
Et cette semaine, je suis partie à la découverte de l’univers de Georgia Caldera que je lis pour la première fois.

Dans le royaume de Cendrelune, les dieux épient les pensées des hommes, et leur Exécuteur, l’Ombre, veille à condamner tous ceux qui nourriraient des envies de rébellion.
Or, il semble que certaines failles existent. À l’âge de 17 ans, Céphise ne vit en effet que pour se venger. Depuis qu’on l’a amputée d’une partie d’elle-même et privée de sa famille, elle ne rêve plus que d’une chose : s’affranchir de la tyrannie du tout-puissant Orion, Dieu parmi les dieux. Et contre toute attente, il se pourrait qu’elle ne soit pas seule…

Force est de constater que lire est un muscle qui a besoin d’être entretenu. Reprendre la lecture après 4 mois d’arrêt, c’est assez compliqué.
En tout cas, c’est la sensation que j’ai eue en me lançant dans la lecture du premier tome de « Les brumes de Cendrelune ». Il a fallu que je jongle entre les différents points de vue de personnages, et j’avoue avoir été un peu dépassé au début. Heureusement, très vite cette sensation m’a quitté, et j’ai réussi à m’immerger dans l’univers dystopique fantastique développé par Georgie Caldera.

Le royaume de Cendrelune est gouverné d’une main de fer par les Dieux dont Orion est le roi tout puissant et omniscient. L’humanité comme nous la connaissons n’existe plus, et personne ne semble véritablement en connaître la raison. Chaque personne possède un don, une habilitée, qu’elle doit exercer jusqu’à la perfection. Si la population montre le moindre signe de rébellion, elle est sanctionnée par la peine de mort.
Céphise devient orpheline après que la justice fut rendue par Orion. Désormais, un vent de rébellion souffle en Céphise qui fera tout pour faire tomber les Dieux.

Comme je vous le disais plus haut, la lecture des premiers chapitres a été quelque peu chaotique pour ma part puisque Georgia Caldera a alterné les points de vue des personnages sans créer de liant. On peut donc y découvrir le personnage de Céphise, Verlaine, Proserpine, et Lorien. J’ai eu des difficultés à faire les connexions entre les différents protagonistes. 

Mais passé le premier tiers du roman, j’ai été captivé par cet univers fantastico dystopique. Cela fait des années que je n’ai pu lu une bonne dystopie ou en tout cas une dystopie qui m’intrigue et Georgia Caldera vient de créer un miracle.

Céphise est une jeune femme, virtuose de violon qui passe ses journées à s’entraîner afin d’exceller dans son art. Mais c’est également un paria. Elle est dotée d’une particularité qui la distingue aux yeux des autres. C’est un personnage que j’ai apprécié, mais que j’ai trouvé un peu trop passive alors même qu’elle est remplie de haine et de colère. Elle n’utilise pas ses émotions pour agir. J’attends énormément d’elle dans le prochain tome, car elle a la capacité d’être une héroïne d’envergure.
Quant au personnage de Verlaine, apparenté aux Dieux, je l’ai trouvé presque trop humain. À mon sens, Céphise brise sa carapace beaucoup trop rapidement. Je réserve mon avis sur ce personnage pour le deuxième tome.

Dans l’ensemble, j’ai passé un excellent moment avec ce tome introductif. J’ai hâte de lire la suite des aventures de Céphise et Verlaine. Je mise également beaucoup sur la sous-intriguemais pas la moins importantede Héphaïstos. La sortie est prévue fin mars. Toutefois au vu des évènements actuels, la sortie sera très certainement décalée.

Retrouvez le roman sur Amazon !

 


2 réflexions sur “Les Brumes de Cendrelune, Tome 1 : Le jardin des âmes de Georgia Caldera – A la découverte de l’univers de Georgia Caldera !

  1. Ce livre est dans ma PAL mais ayant vu pas mal d’avis mitigés à son sujet, j’hésitais à l’en sortir… mais avec ta chronique, je vais sans doute profiter du temps libre que j’ai pour le découvrir (après, bien sûr, avoir fini ma lecture en cours & une autre qui me fait troop envie ^^ !!)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s