Les Espions de la Couronne, Tome 1 : Les roses rouges du passé de Julie Garwood – Une histoire atypique !

Collection Aventures et passions (J’ai Lu) – Année 2014
380 pages

Insomnie, insomnie… devrait rimer avec triste nuit, mais depuis le temps, j’ai un excellent remède. Vous l’aurez compris aisément que la lecture est ce remède contre tout ce qui se tapit dans le noir. Dans ce moment-là, il m’est plus facile de commencer un nouveau roman et surtout une nouvelle romance historique qui va m’emporter émotionnellement comme une adolescente au coeur tendre. Cela pourrait sembler péjoratif, mais au contraire j’ai un amour inconditionnel pour ce genre. Julie Garwood est une auteure que j’aime et une valeur sûre. Les tomes de cette saga sont indépendants, heureusement car j’ai commencé cette saga par le second tome « Un ange diabolique ».

Christina Bennett fait sensation à Londres. Serait-ce lié au fait qu’elle n’a jamais révélé son passé à quiconque ? Or, le soir où le marquis de Lyonwood lui vole un baiser, tout bascule. Ce dernier s’est juré de la posséder, mais Christina, au tempérament de feu, ne se laisse pas faire si facilement. Elle résiste à ses caresses sensuelles et ne peut succomber à son amour au risque de devoir lui révéler son secret. Et le destin qui l’attend.

« Les roses rouges du passé » est une histoire peu commune qui suit un schéma original pour une romance historique. Le premier chapitre du roman donne le ton si particulier à cette histoire. Il a réussi immédiatement à éveiller ma curiosité qui n’a trouvé de repos qu’avec le point final.

Christina n’est pas une riche héritière anglaise comme les autres. Orpheline, elle a passé son enfance aux Amériques, élevée dans la nature et le respect de celle-ci. Chargée d’une mission presque divine, elle traverse l’Atlantique pour rentrer en Angleterre afin d’encaisser son héritage et accomplir la mission sacrée qui lui a été confiée dès sa naissance.
Pour évoluer dans la haute société, elle cultive le mystère autour de ses origines. Ce mystère et sa personnalité singulière attirent le regard du marquis de Lyonwood. Lors de cette rencontre, la lionne reconnaît immédiatement dans Lyonwood le lion qu’elle cherchait.

La grande originalité de ce roman réside dans le prologue qui donne le ton.
Julie Garwood commence son histoire comme un conte et narre une aventure extraordinaire où l’éducation de Christina donne lieu à des scènes plus que savoureuses. Je ne révélerais rien sur les origines de Christina, car ce sont elles qui donnent du piment à la romance.

Christina et Lyon sont deux héros que je ne suis pas près d’oublier, comparer à eux les personnages du second tome sont insipides. Il est impossible de s’ennuyer lorsque ces deux héros sont dans la même pièce. Christina donne l’impression à la société anglaise d’être une princesse éthérée qui a besoin d’être protégée. Cependant, cette image qu’elle donne est à mille lieux de son caractère fougueux.

Julie Garwood mêle l’aventure, la romance et la vengeance à des héros attachants. Les personnages secondaires sont assez plats, mais on pardonne ce petit défaut à cette charmante histoire.


Retrouvez le roman sur Amazon !

Publicités

Une réflexion sur “Les Espions de la Couronne, Tome 1 : Les roses rouges du passé de Julie Garwood – Une histoire atypique !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s