Les héritiers du fleuve, Tome 1 : 1887-1914 de Louise Tremblay d’Essiambre – Voyage au Canada !

Editions Charleston – Année 2018
436 pages

Louise Tremblay d’Essiambre est une auteure qui a toujours suscité ma curiosité. J’ai toujours voulu lire ses romans sans jamais en avoir l’occasion. Heureusement, les éditions Charleston veillent au grain et me permettent de faire d’aussi belles découvertes.

D’une rive à l’autre du Saint-Laurent, des familles attachantes aux destins entrecroisés voguent entre amitiés et rivalités, drames déchirants et bonheurs intenses.
Nous voici au XIXe siècle, sur les rives du Saint-Laurent, là où le fleuve se mêle à la mer. Deux rives : celle du nord, aride, majestueuse, faite de falaises et de plages ; celle du sud, tout en vallons, en prés verdoyants et en terres fertiles. Des couples et leur famille : Alexandrine et Clovis, Albert et Victoire, Emma et Matthieu, ainsi que James O’Connor, Irlandais immigré, seul membre de sa famille ayant survécu à la traversée.
Ces personnages plus grands que nature, plus vrais que la rudesse de l’hiver, plus émouvants que les larmes et les sourires qui se succèdent au rythme des marées, peuplent le premier tome des Héritiers du fleuve, une saga incomparable comme seule Louise Tremblay-D’Essiambre sait en créer.

Louise Tremblay d’Essiambre est une véritable conteuse. En seulement quelques mots de patois québécois, elle a réussi à me plonger au coeur du quotidien de trois familles vivant au bord du fleuve Saint-Laurent.

Le roman est truffé d’expression et de patois québécois, un détail qui m’a fait légèrement peur au début. Comment arriverai-je à m’immerger dans l’histoire alors que le vocabulaire peut sembler alourdir le récit ? Et pourtant, je n’ai ressenti aucune difficulté. Le vocabulaire, les descriptions des paysages sont autant de détails qui permettent de s’attacher à l’ambiance et aux personnages.

La plume de Louise Tremblay d’Essiambre est fluide, dynamique et gorgée d’émotions. J’ai été à plusieurs reprises bouleversée par des vagues d’émotivité. J’ai vécu au même rythme que les personnages, me prenant de passion pour leur vie.

Au fil des pages, le lecteur est confronté à la rudesse de la vie d’agriculteurs et de pécheurs au bord du fleuve.

Louise Tremblay d’Essiambre narre l’histoire de trois couples : Alexandrine et Clovis, Albert et Victoire, Emma et Matthieu.
Le lien entre ces trois couples est une vive amitié qui lie Alexandrine, Victoire et Emma depuis les bancs de l’école. Ces trois familles ont beaucoup en commun et pourtant elles ne traversent pas les mêmes difficultés.

Et les problématiques rencontrées sont nombreuses : la pauvreté, l’éducation, la famille nombreuse, la difficulté de concevoir, et la religion.

Retrouvez le roman sur Amazon !

 


Une réflexion sur “Les héritiers du fleuve, Tome 1 : 1887-1914 de Louise Tremblay d’Essiambre – Voyage au Canada !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s