Sweetheart de Kay Bromberg – Une petite douceur dans ce monde de brute !

Collection Hugo New Romance – Année 2018
430 pages

Vous avez peut-être entendu parler récemment de l’auteure K. Bomberg, car sa saga « Driven » fera bientôt l’objet d’une adaptation télévisuelle grâce à PassionFlix. Je n’ai pas encore eu l’occasion de lire cette saga bien que j’ai l’impression de passer à côté d’un phénomène qui a élevé au rang de mythique le beau Colton Donovan. Il ne me reste plus qu’à prier le Dieu du temps pour trouver les précieuses heures nécessaires à la lecture de la saga. En attendant, j’ai découvert K. Bromberg grâce à sa nouvelle parution « Sweet Heart ».
Je remercie les éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce service presse.

Tout a commencé par une invitation. Au mariage de mon ex-fiancé. J’aurais dû l’ignorer. La mettre à la poubelle. La brûler. Mais je ne l’ai pas fait. Je viendrais accompagnée. Et mon assistante a accidentellement envoyé ma réponse.
C’est là qu’entre en scène Hayes Whitley. Mégastar de cinéma. L’homme qui a ravi le coeur de millions de fans. Mais moi, je lui avais donné le mien neuf ans auparavant. C’était mon premier
amour. Il était mon tout. Jusqu’au moment où il a pris la tangente pour poursuivre ses rêves sans le moindre au revoir.
Lorsqu’il s’est pointé, sortant de nulle part, dix ans plus tard, j’aurais mieux fait de garder mes distances. J’aurais dû rejeter sa proposition de m’accompagner au mariage de mon ex.
Je n’aurais jamais dû le laisser m’embrasser. Mais je ne l’ai pas fait. Et maintenant, nous nous retrouvons à nous demander si les morceaux de la vie que nous avons partagée autrefois
s’emboîteraient toujours d’une façon ou d’une autre.
Un premier amour, ça ne s’oublie pas facilement. La question est de savoir si nous préférons oublier ou si nous prenons du le risque de voir ce qui va se passer ?

Saylor avait tout pour être heureuse, mais la veille du mariage, elle annule tout. Quelques mois plus tard, Saylor reçoit une invitation. Imaginer être invité au mariage de votre ex-fiancé, mais imaginer le choc quand vous vous apercevez que tous les détails qui touchent à l’organisation du mariage de votre ex, jusqu’à la couleur des serviettes de table, correspondent au mariage que vous aviez planifié. Le coup est rude même lorsque les sentiments ont disparu depuis belle lurette.
La surprise est encore plus grande lorsque votre premier amour débarque un soir à votre pâtisserie.

Saylor est une héroïne courageuse et moderne. Après six années de vie commune avec son fiancé, elle décide de le quitter pour vivre son rêve : créer une pâtisserie. Malheureusement, plaquer l’un des hommes qui a le plus d’influence de la ville n’est pas bon pour les affaires. À cette époque où le rôle de la femme est encore est toujours déterminée par la société, où elle doit être une femme, une mère et une travailleuse, il n’est pas facile de vivre sa vie. Et c’est pour cette raison que faire un choix est plus dur que ce qu’on pourrait penser. 

Après une idée ingénieuse du frère de Saylor, Hayes est de retour dans sa ville natale. Hayes est l’acteur montant d’Hollywood, mais surtout c’est le premier amour de Saylor et l’homme à qui elle compare tous les autres.

K. Bromberg a fait un choix de scénario plutôt alambiqué et improbable, mais l’irréel est ce qui nous plaît dans la romance. D’ailleurs, Meghan Markkle nous vend un scénario de rêve depuis quelques mois donc pourquoi ne pas y croire nous aussi. 

Hayes propose ses services afin d’impressionner l’ex-fiancé de Saylor et permettre à la pâtisserie de connaître le succès qu’elle mérite. Hayes bien évidemment est un héros qui a tout pour plaire. Loyal et amoureux, il va tout mettre en oeuvre pour séduire Saylor et lui prouver qu’une vie ensemble est possible. Et comment résister à son plan d’action? Même moi, j’ai succombé à son charme.

« Sweetheart » est une belle et tendre romance qui va faire battre vos petits coeurs de guimauve. J’ai adoré le style K. Bromberg et j’ai très envie de découvrir sa saga « Driven ». Pourtant, « Sweetheart » n’a pas que des qualités. La romance perd en intensité pendant la première partie du roman noyée dans les détails inutiles qui alourdissent considérablement le récit. 

La fin est absolument délicieuse. J’ai eu plus d’une fois envie de dévorer un des savoureux cupcakes de Saylor. Des romances aussi bien ficelées, j’en demande encore et encore!

Retrouvez le roman sur Amazon !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer


Une réflexion sur “Sweetheart de Kay Bromberg – Une petite douceur dans ce monde de brute !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s