Les héritiers, Tome 1 : La princesse de papier de Erin Watt et Elle Kennedy – La première claque de l’année !

Collection Hugo New Romance – Année 2018
420 pages

Derrière le pseudonyme Erin Watt se cache deux auteures américaines de romances. Il y a tout d’abord Jen Frederick, une auteure encore peu connue de ce côté de l’Atlantique, mais il y a également Elle Kennedy. Et si vous me connaissez, vous savez que je suis pratiquement une fan inconditionnelle de ses romances.
Évidemment, je ne pouvais pas manquer ce nouveau new-adult surtout lorsqu’il m’a été conseillé il y a déjà plusieurs mois par Harlow Queen.
Je remercie les éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce service presse.

Ella Harper est une battante, une éternelle optimiste. Elle a passé sa vie à déménager de ville en ville pour suivre sa mère, à avoir des fins de mois difficiles et à penser qu’un jour elles allaient s’en sortir. Mais quand sa mère meurt, elle se retrouve seule au monde…
Jusqu’au jour où Callum Royal apparaît dans sa vie. Finis la galère et le club de strip-tease pour payer ses études. La voilà dans le grandiose manoir des Royal. De l’argent, du luxe du confort… Et… les cinq fils de Callum.
Tous la détestent, tous sont désespérément attirants. Le plus charismatique d’entre eux, Reed Royal, est celui qui est le plus déterminé à la renvoyer là où il pense qu’est sa place, dans un monde de dénuement qu’elle n’aurait jamais dû quitter. Il ne veut pas d’elle dans sa vie. Il ne veut pas lui faire une place dans le petit monde huppé des Royal.
Et s’il avait raison ?
Argent, excès, tromperies, faux-semblants. Tout un univers qu’Ella découvre avec stupeur. Si elle veut survivre dans le royaume des Royal, il va falloir qu’elle apprenne à édicter ses propres règles royales.

Je commence très bien l’année 2018 puisque « La princesse de papier » est un coup de coeur. C’est à nouveau les éditions Hugo Roman qui m’offrent mon premier coup de coeur de l’annéecomme en 2017 et 2016 ! Rien d’étonnant à cela, Elle Kennedy est après tout aux commandes. Je fais confiance aveuglément à cette auteure pour m’entraîner dans ses univers, et à raison.

Ella est une adolescente qui vit seule depuis le décès de sa mère fuyant les services sociaux comme la peste. Quand Callum Royal se présente au lycée d’Ella en tant que nouveau tuteur, la peur l’envahit. Pratiquement traînée de force, Ella arrive chez les Royal où elle va faire la connaissance de cinq frères très peu accueillants : Gideon, Easton, Sawyer, Sebastian et Reed.

L’histoire d’Ella n’a rien de classique. Ce n’est pas une héroïne lambda qui rencontre son sauveur au détour des couloirs du lycée. Ella est une héroïne forte, courage et déterminée à s’en sortir. Le travail est inscrit dans ses gènes, ses notes scolaires sont exemplaires afin de lui donner une chance d’intégrer une université prestigieuse et elle cumule les petits boulots pour gagner son indépendance. Il est hors de question pour Ella d’être dépendante d’un bienfaiteur.
S’attacher à Ella est une évidence tellement il est facile de ressentir de l’empathie pour son personnage. Sa vie n’a pas été simple et elle se complique lorsqu’elle arrive chez les Royal.

Des Royal, je retiens le personnage de Callum qui est pour ma part très ambigu. Je n’ai pas encore percé à jour ses secrets, et je sens que son personnage comme celui de Reed va surprendre le lecteur dans les prochains tomes.
Il y a également Easton, le premier de la fratrie Royal à faire confiance à Ella. Heureusement que ce personnage existe, car il insuffle une légèreté, de l’humour à certaines situations.
Et bien évidemment, il y a Reed, l’insupportable et craquant héros.

Elle Kennedy et Jen Frederick nous livrent des personnages racés qui ont chacun leur propre petit caractère ce qui n’est définitivement pas évident quand il y a autant de personnages qui pourraient se ressembler.
Il y avait longtemps que je n’avais pas eu un tel crush pour une nouvelle saga de romance.

J’attends le 1er février avec impatience.
Le cliffhanger sur lequel les auteures m’ont laissé à la fin de ce premier tome est tout bonnement insoutenable. Pendant les heures qui ont suivi ma lecture, un nombre incroyable d’hypothèques ont tourné en boucle dans mon petit cerveau. Quelle sera la bonne?

Retrouvez le roman sur Amazon !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publicités

19 réflexions sur “Les héritiers, Tome 1 : La princesse de papier de Erin Watt et Elle Kennedy – La première claque de l’année !

  1. Je suis en train de lire ce livre et comme toi, ça va être un coup de cœur ! L’histoire est vraiment originale et on s’attache d’emblée aux protagonistes 🙂
    J’attends aussi le 1er février avec impatience afin de découvrir le tome 2, même si je n’ai pas encore fini le premier ^^

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai adoré lire ta chronique & ce livre. 😀 J’ai également eu un vrai coup de coeur pour ce premier tome & j’ai trop hate de lire la suite. 🙂
    Le personnage d’Easton m’intrigue tellement ! Et l’héroine est parfaite pour une fois : forte, courageuse, drôle… 🙂
    Une romance que je recommande à 100% ! 😀

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s