Les Honeycote, Tome 3 : Le bal de Mayfair de Anne Barton – Une héroïne aux commandes !

Editions France Loisirs – Année 2016
424 pages

Au début de l’été, je suis partie en week-end à Disney. Coincée dans le train pendant quelques heures, j’avais besoin d’une lecture facile, légère et passionnante. Tout naturellement, je me suis tournée vers la romance historique et j’en ai profité pour faire une pierre deux coups en sélectionnant une suite de saga!
En France, seulement trois romans sur les quatre ont été publiés par la collection Mosaïc de chez Harlequin et republiés par France Loisirs. Je n’ai plus aucun espoir maintenant de voir publier le quatrième tome, je vais considérer ainsi avoir terminé une saga.

Angleterre, 1817
Lady Olivia a toujours su exactement ce qu’elle attendait de la vie. Et, avec son tempérament de feu et son esprit vif, elle n’a jamais eu de mal à réaliser ses rêves. Après avoir reçu une éducation allant au-delà des cours de broderie et de maintien, elle mène sa vie à sa guise dans le luxueux quartier de Mayfair. Mais, en amour, c’est une autre affaire… Car face à James Averill, le meilleur ami de son frère, sa belle assurance semble fondre comme neige au soleil. Pourtant, elle ne peut s’empêcher d’y croire. Si James la regarde à peine, l’ignore au bal et la traite comme une enfant, c’est qu’il connaît mal son propre cœur, comme tant d’hommes. Un jour, c’est certain, il ouvrira les yeux. Mais, quand elle apprend que ce passionné d’archéologie va bientôt s’embarquer pour l’Egypte et passer deux années loin d’elle, Olivia comprend qu’elle n’a plus le choix. Si elle veut retenir James et le séduire, ce sera cet été ou jamais.

Quel plaisir de se plonger dans une romance historique ! J’ai l’impression que cela faisait une éternité – même si ce n’est peut-être pas votre impression, les articles n’étant pas publiés dans l’ordre de mes lectures – et c’est toujours une gourmandise.

Ce troisième tome se concentre sur Olivia, la soeur du duc de Hunford précédemment rencontré dans « Secrets et préjugés ». Olivia est secrètement amoureuse de James depuis son enfance. Quand ce dernier décide de partir jouer les archéologues en Égypte pour une mission de deux ans, Olivia décide de mettre son plan séduction à exécution.

Olivia est un personnage féminin que j’ai beaucoup apprécié, car au contraire des jeunes femmes de l’époque, elle n’attend pas d’avoir l’autorisation d’un homme pour faire ce qu’il lui plaît. Ce caractère indépendant la plonge d’ailleurs dans une situation difficile qui a un large potentiel de quiproquos.
Olivia est un personnage tellement fort qui a tendance à éclipser James, le personnage masculin, qui se laisse facilement prendre dans la toile d’Olivia. James manque d’ailleurs de relief pour complètement me séduire. Son revirement quant à ses sentiments est très rapide, presque injustifié puisque dans la première partie du roman il se défend avec hargne de ne pas éprouver d’attirance pour Olivia.

Anne Barton ajoute un élément perturbateur très intéressant et qui, j’imagine, prend tout son sens dans le quatrième tome. L’histoire est fluide, les pages se tournent facilement et même si j’ai une préférence pour le premier tome, Anne Barton détient la recette d’une bonne romance historique.

Retrouvez le roman sur Amazon !


2 réflexions sur “Les Honeycote, Tome 3 : Le bal de Mayfair de Anne Barton – Une héroïne aux commandes !

  1. Ouuuh de la romance historique ! Je n’en lis jamais beaucoup, mais chaque fois ça me donne des frissons d’avance ! Il faut absoooolument que je m’y remette ! Merci de cette chronique 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s