The Book of Ivy, Tome 1 de Amy Engel – Amour et politique !

couv73233627
Editions Lumen – Année 2015 342 pages

The book of Ivy est une duologie que je n’ai nul besoin de présenter. Le bruit sur la blogosphère était assourdissant et les coups de coeur ont été légion.
J’ai craqué pour ce roman dès sa sortie à cause ou grâce à sa magnifique couverture. Les éditions Lumen apportent toujours un soin particulier à leurs illustrations et si je m’écoutais, j’achèterais chaque nouvelle parution.
Ce roman sera resté un an à dormir dans ma bibliothèque avant que je l’en sorte. C’est sûrement la meilleure décision de la fin d’année 2016.

Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.
J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.
Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ?

The book of Ivy a tellement fait le buzz sur la blogosphère que je n’avais absolument aucune attente en commençant ma lecture. À force d’en entendre que du bien, les espérances sont nombreuses et très élevées. Il faut ajouter à cela que la dystopie étant le genre à la mode, les romans dystopiques fleurissent et surfent sur le succès sans le mériter.

L’homme a fait usage de l’arme nucléaire faisant fis de la vie humaine et dévastant tout sur son passage. Une communauté survivante s’est organisée bannissant la démocratie pour le bien du peuple. Ivy a 16 ans lorsqu’elle est forcée de se marier à Bishop, le fils du président et l’ennemi juré de son père. Toute sa vie, elle a été endoctrinée à détester les Lattimer et croire en l’idéologie de son père. Pour récupérer le pouvoir, il est prêt à tout même à sacrifier sa fille.

Une des choses qui m’a le plus marqué et que j’ai adorée est l’évolution du personnage d’Ivy. Au début du roman, c’est une jeune fille aveuglée par une idéologie. Une idéologie à l’origine bonne et sans danger, mais certains sont prêts à commettre des actes innommables en son nom. Éloignée de l’influence néfaste de son père et de sa sœur Callie, Ivy commence à penser par elle-même et remettre en doute le plan qui amènera les Westfall au pouvoir. Ivy ne souhaite obtenir qu’une seule chose : l’amour de son père.

Bishop Lattimer est un jeune homme bien, peut-être même trop parfait bien qu’il ait aussi quelques zones d’ombres dans son personnage. Zones d’ombre que je vous laisse le soin de découvrir.
Il se comporte comme un gentleman avec Ivy et c’est tout à son honneur avec l’éducation qu’il a eu.

J’ai beaucoup apprécié le fait qu’Amy Engel s’attarde sur l’aspect psychologique de la dystopie. Au contraire de Divergent, l’auteure n’a pas tout misé sur l’action. Les personnages sont développés et attachants et n’ont nul besoin d’être noyés dans un flot constant de bagarre pour que les enjeux soient importants.
Amy Engel a une plume vraiment addictive et il est difficile de cacher le bouquin une fois commencé la lecture. Je n’ai fait qu’une bouchée de ce premier tome et je n’ai pas attendu une seconde avant de commencer le tome 2.

Vous pouvez désormais retrouver The book of Ivy au format poche chez les éditions Pocket jeunesse.

Retrouvez le roman sur Amazon

Notes Coup de coeur

Publicités

30 réflexions sur “The Book of Ivy, Tome 1 de Amy Engel – Amour et politique !

  1. Ravie qu’il t’ait plu car The Book of Ivy a également été un coup de coeur me concernant ! Je n’ai pas lâché le premier tome avant de l’avoir fini et j’ai ressenti un grand vide quand j’ai lu les dernières lignes ! J’ai beaucoup apprécié le tome 2 également 🙂 Amy Engel a une plume addictive et prend le temps de poser les bases avant de commencer l’action comme il se doit. Elle développe bien sa dystopie et ça c’est assez rare il faut l’avouer dans le genre 🙂 On s’y retrouve facilement grâce à l’organisation de l »intrigue très bien construite !
    Emeline

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s