Les Carnets de Cerise, Tome 1 : Le zoo pétrifié de Joris Chamblain et Aurélie Neyret – Une mignonitude !

Editions Soleil - Année 2012 76 pages
Editions Soleil – Année 2012
76 pages

Aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais lu beaucoup de bande dessinée. Petite, j’avais un mal fou à comprendre l’ordre de lecture des différentes bulles et les polices de caractères stylisées ralentissaient grandement ma lecture. Je n’ai compris bien plus tard que ma dyslexie était un véritable frein. Quand vous devez faire un effort conscient pour arriver à lire les bulles dans l’ordre prédéfini et que là encore, vous arrivez à vous planter, vous passez à autre chose.
Mais dernièrement, j’ai développé une certaine curiosité pour cet univers. Les carnets de Cerise ont eu un tel succès que j’ai voulu à mon tour les découvrir.

« Il était une fois… Quand j’étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j’avais un journal intime, il commencerait comme ça. Il était une fois… ben moi, Cerise ! J’ai dix ans et demi et mon rêve, c’est de devenir romancière. Mon truc à moi pour raconter des histoires, c’est d’observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. On a tous un secret enfoui que l’on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes… 
En ce moment, avec les copines, on observe quelqu’un de vraiment mystérieux… »

Cerise est une jeune fille curieuse et très observatrice. Son plus grand rêve est de devenir écrivain. Suivant les préceptes de son mentor, elle observe les personnes autour d’elle, car elles sont source d’histoires à raconter. Accompagnée de ses acolytes, Cerise suit un vieil homme qui voit la vie en multicolore.

L’intrigue est simple et une fois que Cerise a fini de mener son enquête, ce qui arrive très vite, l’histoire n’est pas terminée. C’est ce point que j’ai apprécié, car la bande dessinée conte bien plus qu’une simple histoire mignonne. Elle délivre un joli message d’espérance, d’entraide, et de solidarité.

J’ai été charmé par les couleurs chaudes et ces aplats de couleurs fondues qui arrivent à nous mettre du baume au coeur. Le graphisme est soigné, délicat et c’est un véritable plaisir pour les yeux.

Ouvrir une bande-dessinée, c’est me renvoyer des années en arrière à mes difficultés de compréhension et lecture. Et ces derniers n’ont pas disparu, car j’ai éprouvé les mêmes difficultés qu’auparavant, mais beaucoup moins handicapante.
Cependant, grâce aux Carnets de Cerise j’ai éprouvé du plaisir à lire une BD, et rien que pour cela je suis une fan.

Notes Très bonne lecture


20 réflexions sur “Les Carnets de Cerise, Tome 1 : Le zoo pétrifié de Joris Chamblain et Aurélie Neyret – Une mignonitude !

  1. J’entends beaucoup de bien de cette BD à chaque fois que je la vois passer, je me laisserai sûrement tenter à l’occasion !
    (et c’est marrant, mais je me sens un peu moins seule : je n’aimaispas les BD quand j’étais petite pour la même raison que toi. Heureusement, ma dyslexie s’est bien arrangée depuis )

    Aimé par 1 personne

  2. Ah, je suis contente que malgré tes difficultés, Cerise t’a toi aussi transportée 😉
    J’avais eu les trois premiers tomes lors d’un Noël, je les ai dévoré… Je n’ai fait qu’une bouffée du quatre aussi. Chaque tome a sa part de nostalgie, de messages et de beauté. J’espère que tu aimeras aussi les autres tomes !

    Aimé par 1 personne

    1. Une fois dyslexique, toujours dyslexique. Je n’ai qu’une légère dyslexie qui m’a véritablement posée problème en primaire. Je détestais lire, trop difficile, et je mettais plus de temps à l’apprentissage. Je suis allée beaucoup chez l’orthophoniste et j’ai surtout persévéré.

      J'aime

  3. Je suis comme toi, petite je ne lisais jamais de BD pour la même raison. Depuis à peu près deux ans, je m’y suis mise par curiosité, et j’ai justement lu les carnets de Cerise, que j’ai dévoré. Je te conseille la suite, j’ai tout autant aimé !
    Pour info à force que j’en lis, même si ce n’est pas souvent, la lecture devient logique.

    J'aime

  4. Je vois cette BD partout et quelque chose me retient sans cesse à franchir le pas, sans savoir ce que c’est. Pourtant, elle a l’air toute fraîche et agréable, et me permettrait de m’intéressais un peu plus à ce genre.
    En tout cas si je peux te conseiller une des rares bd que j’ai lu, c’est Bichon de David Gilson, je l’ai trouvé très mignonne et touchante !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s