Never Never, Tome 1 de Colleen Hoover et Tarryn Fisher – Quand le mystère s’épaissit !

Collection Hugo New Romance - Année 2016 198 pages
Collection Hugo New Romance – Année 2016
198 pages

Ai-je besoin de présenter Colleen Hoover? Je ne crois pas. Par contre, Tarryn Fisher est presque inconnue en France. Pourtant, outre-Atlantique Tarryn Fisher s’est fait un nom depuis un certain temps.
J’étais donc très curieuse de découvrir cette auteure ainsi que son roman à quatre mains avec Colleen Hoover. Et comment ne pas succomber à cette magnifique couverture dans les tons roses?

Charlie et Silas ont commencé à comprendre ce qui leur est arrivé : tous deux ont perdu la mémoire et ne se souviennent de rien. Il leur faut tout redécouvrir, mais un événement imprévu a encore compliqué les choses. Leur mémoire s’est à nouveau évanouie au bout de quelques heures, les obligeant à tout recommencer.
Pourtant, ils progressent dans leur quête des souvenirs et d’eux-mêmes. Ils sont désormais alliés dans cette recherche malgré tout ce qui les a séparés et qu’ils doivent redécouvrir. Et surtout, ils savent que l’explication de cette amnésie pourrait être en eux et que « jamais, jamais », cette expression qu’ils retrouvent partout dans leur passé est peut-être la clé de tout.

De Colleen Hoover, je n’ai lu que « Ugly Love ». Pourtant, j’ai tous les romans de Colleen dans ma bibliothèque sachant pertinemment que je peux me tourner vers ses livres dans un moment cocooning. Je ne suis donc pas une experte de sa prose. Mais je peux dire sans me tromper que « Never never » est assez loin de ce que Colleen Hoover à l’habitude de proposer.

Charlie et Silas émergent d’un brouillard sans souvenir pendant la troisième de cours de la matinée. De nombreuses questions se posent alors : pourquoi sont-ils tous les deux touchés? Comment trouver des réponses à leurs questions? Quelle relation les lie? etc…

Charlie et Silas partent à la recherche d’indices sur ce qui aurait pu leur arriver. Dans le même temps, des bribes de leur vie passée font surface et ils font connaissance avec les personnes qu’ils étaient encore la semaine dernière.
Charlie et Silas se connaissent et s’aiment depuis l’enfance, mais tout laisse à penser qu’ils avaient laissé leur morale de côté. Ce sont sûrement des personnages que je vais préférer dans leur version 2.0.

Difficile de parler d’un roman qui laisse autant la place au doute, à l’inconnu. Il faut se lancer dans la lecture de « Never never » les yeux fermés pour être aussi surpris et dans l’obscurité que nos héros.
Si je devais résumer ce roman en un seul mot, ce mot serait MYSTERE, car plus le récit avance et plus le mystère s’épaissit. Les plumes de Colleen Hoover et Tarryn Fisher se complètent parfaitement jusqu’à oublier que le roman est écrit à quatre mains.

« Never never » est également très FRUSTRANT, car je n’ai à aucun moment réussi à émettre une hypothèse tenant la route qui pourrait expliquer pourquoi Charlie et Silas ont perdu la mémoire. J’ai vraiment hâte de tenir entre mes mains le tome 2 pour avancer et comprendre un peu plus l’univers de Colleen Hoover et Tarryn Fisher.
Vivement le 1er décembre 2016!

Notes Très bonne lecture


25 réflexions sur “Never Never, Tome 1 de Colleen Hoover et Tarryn Fisher – Quand le mystère s’épaissit !

    1. Never never est plus thriller que romance. Les personnages essaient de percer le mystère qui les entoure.
      J’ai adoré Ugly Love et dévoré dans la journée, mais c’est une romance pure et dure. Donc je te dirais de commencer par Never never. Tu peux attendre la sortie du tome 2 en décembre pour ne pas trop attendre 🙂

      Aimé par 1 personne

  1. La couverture est vraiment magnifique, j’adore ! En la voyant et surtout en voyant que Colleen Hoover était l’une des deux auteurs de ce roman, je ne m’attendais pas à ce genre de contenu ! Ce roman à vraiment l’air surprenant, je pense le mettre dans ma WL et attendre la sortie du deuxième tome pour voir si ça vaut vraiment le coup 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. La couverture est très belle je suis d’accord, d’habitude je ne suis pas très fan des couvertures HugoRoman mais là wow !
    Je suis trop contente de voir (enfin) la traduction de Never Never, je voulais vraiment que toi, Ludo et Iris découvriez la série. Lire ta jolie chronique me rend un peu nostalgique, c’est avec ça que j’avais commencé What Low Reads ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s