Adelia Aguilar, Tome 1 : La Confidente des Morts de Ariana Franklin – Une femme légiste au Moyen-Âge !

Collection Grands détectives (10/18) - Année 2015 519 pages
Collection Grands détectives (10/18) – Année 2015
519 pages

Il y a un moment déjà que je souhaitais découvrir un peu plus le genre policier et tant qu’à découvrir un nouveau genre, je voulais l’associer à l’histoire qui a le don de me passionner.
Pourquoi commencer par ce livre? C’est complètement par hasard que je suis tombée sur ce livre en librairie, la couverture a su attirer mon oeil et le résumé a fait le reste du boulot.

Cambridge, 1171. Un enfant a été massacré dans des conditions atroces et les Juifs, désignés comme boucs émissaires, ont été forcés de se retirer dans le château seigneurial afin d’éviter un lynchage en règle. Henri, roi d’Angleterre, ne voit pas ces événements d’un très bon œil. Le véritable assassin doit être trouvé, et rapidement. Un enquêteur de renom, Simon de Naples, est dépêché depuis le continent et débarque en ville accompagné d’un Maure et d’une jeune femme, Adelia Aguilar, spécialisée dans l’étude des cadavres… Un savoir-faire qu’elle devra garder secret si elle veut éviter d’être accusée de sorcellerie.
L’enquête d’Adelia la plongera au cœur de Cambridge où, fatalement, elle attirera l’attention d’un meurtrier prêt à tuer à nouveau…

Après la mort de plusieurs enfants dans le Cambridgeshire où les juifs sont désignés comme les tueurs d’enfant, le roi Henri II demande une aide extérieure au roi de Sicile qui va dépêcher sur place ses meilleurs enquêteurs. Simon de Naples, Adelia et Mansur débarquent en Angleterre pour résoudre le mystère.

Si au XIIème siècle en Italie, sur la route menant à Jerusalem, croiser un juif, un musulman et une femme médecin n’est pas rare, en Angleterre on a jamais vu ça. Adelia, légiste de son état, fait parler les morts. Un métier qui n’existait pas à l’époque et surtout pas adapter à une femme. Elle doit donc cacher ses aptitudes afin de rester en vie. Mais Adelia est une femme têtue, qui au début du roman ne ressent aucun sentiment. Elle a passé toute sa vie à étudier des cadavres, et pour résister aux atrocités qu’elle voyait tous les jours, elle s’est créée une carapace la protégeant de toutes émotions humaines.
Cependant, au fil de l’histoire et de ses rencontres, la jeune femme va s’ouvrir aux autres. Et si au début, je trouvais Adelia bien trop particulière pour m’attacher à son personnage, son évolution l’a rendu attendrissante. Car comment allier sa vie de femme et celle de médecin au Moyen-Âge?

La confidente des morts est un roman très documenté sur le Moyen-Âge et notamment les croisades. Et grâce à Ariana Franklin, j’ai pu apprendre énormément de choses sur le règne de Henri II et d’Alienor d’Aquitaine, la plus française des reines anglaises. De plus, habitante de la Cité Plantagenêt, c’est une partie de l’histoire de France et d’Angleterre que j’adore.

J’ai passé un excellent moment de lecture mais il a été toutefois modéré par la difficulté que j’ai eu à me plonger dans l’ambiance du roman. Ariana Franklin a choisi d’écrire son roman avec les mots et les expressions utilisés à l’époque. Le champ lexical de la religion chrétienne, des constructions monacales me faisant défaut, il était heureux que j’ai à disposition un joli dictionnaire. Le style élaboré de l’écriture pourra en rebuter certains. Passer outre cette difficulté, l’intrigue est très prenante. Je voulais absolument découvrir ce qui était arrivé à ses enfants et si le roi Henri II pourrait ménager la chèvre et le chou tout en obtenant ce qu’il voulait.

Il faut savoir que Henri II est le premier roi à avoir muni l’Angleterre de lois pour mener un véritable procès sans faire appelle à l’ordalie auquel il ne croyait absolument pas. Et le procès qui est retranscrit à la fin du roman est très intéressant du point de vue juridique. J’étais en totale extase sur ce passage. 

Maintenant que j’ai fait mes premiers pas dans le policier historique, je vais essayer de continuer sur ma lancée. Si vous avez des titres à me proposer, je suis preneuse!

Notes Un bon moment de lecture


10 réflexions sur “Adelia Aguilar, Tome 1 : La Confidente des Morts de Ariana Franklin – Une femme légiste au Moyen-Âge !

  1. Il a l’air sympa celui-ci ! Je te conseille d’autres romans de la collection Grands détectives. La série d’Ann Granger qui met en scène Lizzie est top ! Je te conseille aussi les Flavia de Luce d’Alan Bradley, gros coups de coeur !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s