Sequels, Tome 2 : Les machinations du destin de Judith McNaught – Un héros cynique !

Collection Les historiques (J'ai Lu) - Année 2012 475 pages
Collection Aventures et passions (J’ai Lu) – Année 2012
475 pages

Après ma relecture du premier tome, L’amant de l’ombre, je n’ai pas pu résister longtemps pour continuer cette trilogie. Il faut savoir que les tomes sont totalement indépendants les uns des autres, ils tournent toutefois autour du même thème qui est le mariage arrangé.

Il est la coqueluche des soirées londoniennes, mais n’en a cure. Incorrigible séducteur, il prétend volontiers ne pas croire à l’amour. Pourtant, à la surprise générale, le duc de Hawthorne vient de se marier. L’heureuse élue ? Une ravissante inconnue, Alexandra. Épousée, elle le sait, par simple reconnaissance : elle a sauvé la vie de Jordan. Étrange et volcanique union… Leurs corps parlent un langage que leurs cœurs veulent ignorer. Mais l’ombre de la mort plane sur le Duc. Ennemie implacable que seul l’amour saura vaincre…

Comme avec tous les romans de Judith McNaught, il suffit de quelques pages pour être absorbé par les personnages dans leur histoire.

Alexandra est un vilain petit canard. À 17 ans, elle ressemble plus à une enfant qu’à une jeune femme en plein épanouissement. Installée à la campagne avec sa mère, elle a vécu une enfance heureuse loin du carcan étouffant de Londres. À la mort de son père, elle doit prendre en charge sa famille. Alors qu’elle rentre d’une fête d’anniversaire, elle sauve Jordan, un Duc, d’une embuscade. La rumeur s’affole et on la presse de se marier avec lui.

Judith McNaught aime créer des héroïnes qui paraissent naïves aux premiers abords, mais il y a toujours plus derrière cette première couche. Alexandra est dans la droite ligne de ces personnages. Elle est peut-être naïve, mais elle a toujours vécu à la campagne sous la tutelle d’un grand-père un peu sénile. Cependant, son intelligence fait qu’elle a la capacité à s’adapter à toutes les situations. Elle a dû s’occuper de sa famille, et pour ça, elle m’a beaucoup fait penser à Katniss. Elle chasse, elle pêche pour nourrir les personnes qui sont à sa charge.

Jordan est un homme cynique qui ne croit plus depuis longtemps en l’innocence des femmes. Pour lui, elles sont toutes des Lucifer en puissance, des manipulatrices qui se servent de leur corps pour arriver à leur fin. Quand il rencontre Alexandra, il n’arrive pas à savoir si sa naïveté est jouée.
La rencontre de ses deux héros est volcanique. Leurs caractères sont tellement opposés que les situations qui en découlent sont cocasses. De plus, l’auteure ajoute un complot visant à tuer Jordan. Mais qui est le coupable ?

Les personnages secondaires ne sont pas en reste. La grand-mère qui respecte la bienséance et ne montre jamais ses véritables sentiments est, au final, très attachante.

Le manque de communication entre les héros peut parfois mener à des longueurs dans le récit. J’avais très envie de pousser Alexandra et Jordan dans une même pièce pour qu’enfin les choses s’aplanissent entre eux ; mais l’attente en vaut vraiment le coup.

Notes Très bonne lecture

Publicités

2 réflexions sur “Sequels, Tome 2 : Les machinations du destin de Judith McNaught – Un héros cynique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s