Sequels, Tome 1 : L’amant de l’ombre de Judith McNaught – Amour et quiproquos !

Collection Les historiques (J'ai Lu) - Année 2012 439 pages
Collection Aventures et Passions (J’ai Lu) – Année 2012
439 pages

Judith McNaught est une auteure que j’apprécie depuis de nombreuses années. A chaque romance qu’elle soit historique ou contemporaine, mon coeur chavire à tous les coups.
J’avais donc très envie de retrouver ses sentiments.

– Lord Wiltshire ?
– Trop jeune. Suivant ? marmonna Jason.
– Arthur Lancaster ?
– Trop petit !
– William Rogers ? Grand, intelligent, beau, riche…
– Hors de question. Je ne l’aime pas.
– Mais on ne te demande pas de l’épouser, hurla Charles excédé. C’est Victoria, ta fîlleule qu’on cherche à marier ! Tu ne veux pas d’elle mais tu refuses qu’elle soit à un autre, c’est bien ça ?
Victoria… un mélange de sensualité et de candeur, un corps fait pour l’amour, des yeux à rendre un homme fou de désir, et cette bouche… une véritable invite aux baisers !
La laisser à un autre ? Jamais ! L’épouser ? Impossible. Ce serait admettre qu’il l’aime. Et, c’est bien connu, on souffre trop quand on aime…

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que j’ai commencé L’amant de l’ombre. Mais après quelques pages, je me suis rendue compte que j’avais déjà lu ce livre. Chose étrange car mes lectures sont consignées depuis de nombreuses années sur Goodreads. Sauf celle-ci!
Mais il était hors de question d’arrêter en si bon chemin alors que les papillons faisaient la nouba dans mon ventre.

Victoria et sa soeur débarque en Angleterre après la mort de leurs parents. Elle sont recueillies par des parents éloignés. Les us et coutumes entre les Etats-Unis et la Grande Bretagne sont terriblement différentes, surtout dans les milieux huppés. Entre Jason et Victoria, les quiproquos sont légions.

Victoria est une jeune femme naïve qui pourrait vite devenir agaçante, mais elle est tellement attachante que son innocence accentue encore plus notre affection pour ce personnage. Elle redémarre à zéro en arrivant en Angleterre et séparée de sa soeur, elle ne bénéficie d’aucun appui émotionnel.
Jason a réussi à faire fondre mon petit coeur en seulement quelques secondes. C’est un homme blessé depuis l’enfance qui fait difficilement confiance aux femmes, je n’ai qu’une envie le prendre dans mes bras pour le consoler.
Dans cette chronique, il est souvent question de mon coeur mais que voulez-vous, cette romance est un vrai coup de coeur même après une deuxième lecture. Dès que ces deux personnages sont dans la même pièce, la tension passionnelle est à son comble!

Judith McNaught a une véritable signature, on peut reconnaitre son style entre mille. Son écriture est véritablement addictive et elle sait créer des personnages de A à Z à la perfection. Je suis presque certaine que vous tomberez également amoureuse de Jason.

J’ai refermé mon livre aux petites heures du matin, il m’était impossible de lâcher la romance avant alors que je connaissais la fin.

Notes Coup de coeur