La nuit des temps de René Barjavel – Un amour fatal !

Editions Pocket - Année 2012 416 pages
Editions Pocket – Année 2012
416 pages

J’entends parler de René Barjavel et de ses écrits pratiquement depuis que j’ai développé une passion pour la lecture. Pendant tout ce temps, je suis rester réticente à le découvrir. Son univers fantastique – genre que j’aime pourtant beaucoup – ne m’attirait pas.
Mais en janvier, j’ai eu envie de m’ouvrir à de nouveaux auteurs et voir par moi-même ce qui fait que tant de monde recommande de lire Barjavel.

Dans l’immense paysage gelé, les membres des Expéditions Polaires françaises font un relevé sous-glaciaire. Un incroyable phénomène se produit : les appareils sondeurs enregistrent un signal. Il y a un émetteur sous la glace…

Certes, ma culture littéraire s’améliore avec le temps et maintenant, je pourrais dire que je connais un peu les textes de Barjavel. Malheureusement, je suis restée très hermétique à « La nuit des temps ».

Un groupe d’explorateur découvre lors d’une mission en Antarctique une anomalie qui va conduire de nombreux pays jusqu’alors ennemi à s’allier pour mener des recherches scientifiques. Ces dernières vont mener à exhumer une sphère recouverte d’or contenant entre autres les secrets de l’univers ainsi que deux corps cryogénisés.

Ce livre qui a été publié en 1968 subit énormément l’influence historique de l’époque car l’auteur n’a pas pu s’empêcher de faire des références à la Guerre froide. Il y a également là une critique à peine voilée de la course à la lune gagnée par les USA mais toujours réfutée par l’URSS.
Je reconnais totalement le génie de Barjavel de pouvoir mélanger à la fois la science-fiction, la romance, le drame, le thriller et la philosophie dans un seul et même livre. Mais trop c’est trop!

Le point de vue omniscient adopté par René Barjavel ne m’a permis à aucun moment de pouvoir m’attacher aux personnages qui prennent vie en Antarctique.
Eléa est réveillée de son long sommeil comme la belle au bois dormant sauf que 900 000 ans se sont passés depuis son dernier soupir. Elle est totalement perdue. Pour elle, le passé est son présent. Elle ne pense qu’à une chose son amour pour son compagnon mort depuis une éternité.
Simon, le médecin français de la mission, est le personnage qu’on doit découvrir le plus grâce à ses pensées qui sont dévoilées de temps en temps pour nous raconter l’amour qu’il porte à Eléa, un amour voué à l’échec.

Les scientifiques sont déboussolés car tout ce qu’ils croyaient se révèle faux. Et nos connaissances trop peu suffisantes pour comprendre le monde dans lequel a vécu Eléa. Le peuple d’Eléa possédait la connaissance qui les a mené à leur extinction. Il peut être préférable que l’humanité n’est pas réussie à découvrir les secrets de l’univers enfermés dans la sphère? C’est là que Barjavel pose sa problématique philosophique.

L’amour impossible et dramatique, la problématique philosophique étaient des éléments très intéressants malheureusement j’ai trouvé qu’ils avaient été noyé dans un discours et des descriptions pseudo scientifiques qui ne faisaient en définitive pas avancer la pensée de l’auteur.

Mon cerveau s’est donc endormi à de nombreux moments jugé par lui inutile au récit. Je n’ai donc pas une très bonne expérience avec Barjavel. Je ne sais pas si je tenterai à nouveau l’expérience…

Notes Lecture passable

Publicités

10 réflexions sur “La nuit des temps de René Barjavel – Un amour fatal !

  1. coucou si tu veux tenter une « réecriture » moderne de ce récit, je te conseille la prophétie des glaces de Bernard Simonay, que j’ai préféré, car plus fluide et l’on ne s’y ennuie pas du tout. dommage que tu n’ais pas aimé plus que ça, moi j’avais beaucoup aimé La nuit des temps 😉

    J'aime

  2. Oups, j’étais en train de rédiger un commentaire et fausse manip, je ne l’ai pas terminé… N’hésite pas à le supprimer s’il s’est enregistré !
    Je disais donc que pour avoir lu Ravages et La nuit des temps, j’avais été très marquée par La nuit des temps qui m’a bouleversée (j’ai mis des jours à me remettre de la fin). En revanche Ravages, rejet total ! Une chose est sûre, ce sont des livres qui ne laissent pas indifférent !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s