Gardiens des Cités perdues, Tome 1 de Shannon Messenger – Un premier tome fantastique !

Editions Lumen - Année 2014 510 pages
Editions Lumen – Année 2014
510 pages

Ce premier tome est sorti depuis déjà un an, et dans ce laps de temps j’ai énormément entendu parlé de cette saga. J’étais au départ très hésitante, j’avais peur que cela ne soit trop jeunesse pour que je prenne réellement plaisir à me plonger dans l’univers. Mais ce qui me gênait le plus est la comparaison constante que l’on fait des Gardiens des cités perdues à Harry Potter ; et en fan absolue de HP, cette assimilation m’empêchait de craquer.

Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à voix haute. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’Histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde. Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ?

« Let the sky fall » est dans ma pile à lire depuis septembre 2015 mais c’est avec le premier tome des Gardiens des cités perdues que j’ai découvert la plume de Shannon Messenger. Je suis littéralement tombée sous le charme de son univers, de son écriture, de ses personnages. Sa renommée sur la blogosphère n’est donc pas surfaite à mon humble avis.

Une fois commencée l’histoire de Sophie, il était impossible pour moi de lâcher le roman. Et après avoir appris que la Fnac était ouverte un dimanche, je me suis ruée là-bas pour me procurer les trois premiers tomes mais j’ai eu la désagréable mésaventure de ne plus les trouver en rayon. J’en suis repartie complètement furax, les éléments jouaient contre moi.

Sophie est un petit prodige de douze ans qui se prépare à passer le baccalauréat. En décalage avec ses camarades de classes et sa famille, elle n’a pas l’impression d’être à sa place et lorsqu’elle rencontre Fitz au détour du muséum d’histoire naturelle, ses sentiments se révèlent juste. Elle plonge dans un monde fascinant dont elle ignore toutes les règles.

Sophie est une une adolescente très impressionnante, et j’en ai d’ailleurs oublié à plusieurs moment qu’elle n’avait simplement que douze ans. Fitz et Alden jouent à la perfection leur rôle de mentor en introduisant Sophie dans la dimension parallèle. Dex, Keefe et Biana sont les meilleurs amis de Sophie et leur caractère est très développé alors que ce ne sont que des personnages principaux. Ils sont tous très attachants, cela m’arrive très rarement de trouver que tous les personnages sont utiles à l’histoire.

L’univers de Shannon Messenger est très riche. C’est un mélange entre Harry Potter et Le seigneur des anneaux, un bel indice pour vous indiquez le niveau de qualité du récit.
L’intrigue est ultra bien construite et je pèse mes mots. Ce premier tome pose les bases du monde imaginaire et Shannon Messenger instille un suspens incroyable qui m’ont scotché durant ma lecture. Si j’avais pu trouver le tome 2 en librairie, je serais déjà le nez plongé dedans.

Je ne vous en dirais pas plus sur l’univers et le monde imaginaire créé par Shannon Messenger pour ne pas vous spoiliez car je crois qu’il est extrêmement important de se laisser prendre par l’histoire sans savoir ce qu’on va y rencontrer.

Notes Coup de coeur

Publicités

16 réflexions sur “Gardiens des Cités perdues, Tome 1 de Shannon Messenger – Un premier tome fantastique !

  1. Il me fait tellement envie ce roman ! J’ai les mêmes appréhensions que toi, j’ai peur que ce soit trop jeunesse pour moi. L’héroïne a seulement 12 ans ! Mais « Harry Potter » aussi et je trouve qu’il se lit très bien à l’âge adulte. Donc si « Gardiens des cités perdues » est dans la même veine comme tu as l’air de le dire ça sera sûrement mon prochain achat livresque…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s