N’oublie pas mon petit soulier de Gabriel Katz – Quand le père Noël se transforme en chèvre !

Editions du Masque - Année 2015 285 pages
Editions du Masque – Année 2015
285 pages

Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions du Masque et NetGalley pour m’avoir permise de lire le dernier roman de Gabriel Katz.
J’ai beaucoup entendu parler de cet auteur sur la blogosphère et je souhaitais le découvrir avant d’entamer ses trilogies. Quoi de mieux qu’un one-shot pour me faire un avis?!
De plus, à la vue du titre et de la couverture, il correspondait parfaitement à la période de Noël.

En acceptant ce job de Père Noël aux grands magasins, Benjamin Varenne ne s’attendait pas à déclencher un cataclysme dans sa petite vie de comédien raté. Beau gosse, séducteur, il va flasher sur la seule fille de Paris qu’il aurait mieux fait d’éviter comme la peste. Il faut dire que Victoire, cette petite blonde irrésistible, n’est pas la gosse de riche qu’elle a l’air d’être, mais la femme d’un mafieux albanais, qui ne plaisante pas avec le code d’honneur.
Happé dans un engrenage de luxe et de violence dont il ne maîtrise pas les rouages, Benjamin va devoir improviser et, contrairement à ce qu’il pense, ce n’est pas ce qu’il fait de mieux. Des palaces parisiens aux îles paradisiaques du golfe de Thaïlande, il va vivre le Noël le plus mouvementé de sa vie…

Comme vous le savez parfaitement, je ne suis pas une grande habituée des thrillers. Mais j’ai de plus en plus envie de découvrir ce genre.

Ce roman est un thriller du genre pépère, je dirais même du genre père Noël. L’humour très présent dans le récit et le caractère empoté de Benjamin allège l’ambiance qui aurait pu vite devenir pesante dans la course poursuite.

Benjamin est un acteur raté qui vit de jobs alimentaires. Au moment des fêtes de fin d’année, il enfile le costume du père Noël pour divertir les enfants. C’est dans ce costume qu’il fait la connaissance de Victoire, une gosse de riche aux histoires abracadabrantes qui va l’entrainer jusqu’en Thaïlande.

Gabriel Katz ne ménage pas ses personnages et encore moins son héros car Benjamin est loin d’être un homme parfait, il est plutôt du genre balourd qui se croit plus beau qu’il ne l’est véritablement. C’est un loser qui enchaine les mauvais choix.
Je ne demande pas à ce que les personnages soient parfaits pour que je puisse m’y identifier ou tout simplement les aimer mais Benjamin est un personnage qui m’a exaspéré. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai levé les yeux au ciel suite à ses agissements irréfléchis. Les beaux yeux d’une fille lui font faire tout et n’importe quoi jusqu’à l’envoyer en prison.

Victoire, quant à elle, est un femme intelligente mais antipathique. Elle n’hésite pas à se servir des autres pour atteindre son but. Et contrairement à Benjamin, ses plans sont couronnés de succès. Malheureusement, son charme n’a pas opéré sur moi.

Cependant, ce thriller est parfait pour les fêtes car il ne plombera pas l’ambiance mais y ajoutera une dose d’humour bienvenue.  Gabriel Katz m’a tout de même embarqué dans son histoire grâce à son écriture dynamique et humoristique. Je voulais connaitre la fin des mésaventures du père Noël et cette dernière m’a surprise.

Un conte de Noël sans moral que je vous invite à découvrir. Loin des niaiseries de cette période, ici le père Noël perd de sa grâce pour se transformer en chèvre!

Notes Un bon moment de lecture


13 réflexions sur “N’oublie pas mon petit soulier de Gabriel Katz – Quand le père Noël se transforme en chèvre !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s