Lame de fond de Cécilia Dutter – Jusqu’où peut on fuir son passé ?

Editions Milady - Année 2015 288 pages
Editions Milady – Année 2015
288 pages

Je n’avais jamais entendu un mot de ce livre avant que sa couverture m’attire comme un papillon attiré par une lumière. Puis il y a eu le résumé et un mot a retenu mon attention : tsunami.
Au moment de la catastrophe, je me souviens avoir dit à mon père : « Si je devais changer d’identité, je le ferais maintenant. C’est le moment idéal. » Je sais que c’est une pensée bizarre mais je suis très cynique dans ce cas.

En voyage professionnel à Bangkok en décembre 2004, Romane, une quadragénaire, réchappe miraculeusement au tsunami qui touche le pays. En découvrant le corps d’une femme qui lui ressemble dans la forêt, elle décide de changer de vie en endossant l’identité de la morte avant de s’enfuir pour l’Australie.

Romane est en voyage d’affaire à Bangkok lorsqu’elle s’octroie quelques jours pour se reposer sur une plage paradisiaque. Ce sont les fêtes de Noël et pourtant elle les passe loin de son mari et de sa fille. Sans regret… Même plutôt soulagée de ne pas faire semblant que tout va bien, qu’elle aime son mari et que son adolescente de fille ne la deteste pas. Alors quand elle est malmenée par cette immense vague qui a ravagé plusieurs pays et a tué des milliers de personnes, elle prend sa chance. Obsolète depuis plusieurs années, n’existant que par son travail, elle voit dans le cadavre d’une femme qui lui ressemble une chance de renaître, de s’inventer une nouvelle vie mais surtout d’apprendre à se connaître véritablement.

Le tsunami a été un événement traumatique qui a réveillé chez Romane une personnalité aux motivations particulières dont elle ignorait jusqu’alors l’existence. Cette vague la détruite et lavée de son passé. Romane devient donc Estelle Wrouters, célibataire et sans enfant. Elle n’a donc plus qu’une seule envie, découvrir réellement qui elle est, même si pour cela le mensonge est la seule possibilité.

Je ne savais absolument pas à quoi m’attendre en commençant ce roman. Je pensais peut être naïvement que l’unique action dramatique se jouerait sur cette plage près de Phuket, que Cécilia Dutter chercherait à tout prix à marquer les esprits avec une histoire à faire pleurer à l’image du film « The impossible ».

Mais nous sommes loin de tout ça!
D’ailleurs, j’ai beaucoup de difficultés à écrire cette chronique car même après plusieurs jours, je n’arrive pas complètement à déterminer ce que je ressens.

Le roman est certes très court mais j’ai passé un excellent moment. J’ai appris à aimer le personnage de Romane alors que les choix qu’elle fait l’expose à l’antipathie du lecteur. Cependant, qui ne serait pas traumatisé par un tel événement? Qui ne rechercherait pas après ça, un sens à sa vie qui en paraissait dénué jusqu’ici? Romane s’est laissée bercer par son quotidien sans surprise en France alors après l’électrochoc qu’elle vit, comme en état de panique, elle va courir après sa vie idéale.

Seulement ses choix ne sont pas sans conséquence. Et lorsque sa fille qu’elle a abandonné refait surface. L’univers d’Estelle s’effondre pour entrer en collision avec celui de Romane.

L’histoire de Cécilia Dutter m’a captivé du début à la fin. Je ne savais pas à quoi m’attendre et la surprise a été au rendez-vous. Mon seul regret est de rester littéralement sur ma « faim » car la fin ouverte laisse le champ des possibilités, des motivations totalement ouvertes. Il y a donc pour moi un goût de trop peu.
J’aurais aimé que les émotions soient également plus présentes et me fassent vriller les tripes. 

Cliquez sur l’image!

Notes Un bon moment de lecture

Publicités

3 réflexions sur “Lame de fond de Cécilia Dutter – Jusqu’où peut on fuir son passé ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s