Les Honeycote, Tome 2 : Orgueil et volupté Anne Barton – Un peu de couleurs dans nos vies!

Collection Mosaïc (Harlequin) - Année 2014 347 pages
CollectionMosaïc (Harlequin) – Année 2014
347 pages

Pour contre balancer les mauvaises ondes du moment et mettre un peu de lumière dans mon coeur, je me suis lancée dans un marathon romance!
J’avais adoré le premier tome des Honeycotes d’Anne Barton et je voulais retrouver la même ambiance. C’est chose faite!
Le tome 3 sera édité aux éditions France Loisirs en janvier 2016. Je sais d’ores et déjà quel sera mon achat du trimestre.

Angleterre, 1816
Alors qu’elle s’apprête à faire son entrée dans la haute société de Londres, Daphné veut croire que les temps difficiles qu’elle et sa famille viennent de traverser ne seront bientôt plus qu’un mauvais souvenir. Un espoir que vient balayer sans pitié le comte de Foxburn lorsqu’il pénètre dans le salon de l’hôtel particulier de Mayfair où elle vit désormais avec sa sœur. Car cet aristocrate hautain lui annonce de but en blanc qu’il possède un portrait d’elle… quasiment nue. Et qu’il n’hésitera pas à se servir de cette toile très compromettante si elle n’éconduit pas dans les plus brefs délais lord Biltmore, un jeune homme qu’il considère comme son protégé, et à qui il destine une tout autre épouse qu’elle.
En l’espace d’une seconde, Daphne voit s’obscurcir tout son avenir. Lord Biltmore n’est-il pas le seul gentleman prêt à l’épouser malgré son peu de dot ? Par la faute du comte de Foxburn, elle devrait donc sacrifier soit son avenir, soit sa réputation — elle qui n’a posé à l’époque comme modèle que pour nourrir les siens ? Un dilemme rendu plus difficile encore par le trouble et la fascination qu’elle ressent pour celui qui tient son destin entre ses mains…

Une chose est sûre chez les Honeycotes, on a de la suite dans les idées pour gagner de l’argent et survivre dans le Londres du XIXème siècle.
Dans le premier tome, on découvrait Annabelle passionnée par la mode, devenue couturière dans une boutique fréquentée par la noblesse londonienne. En petite main, très vite oubliée par les dames, elle était témoin des plus grands secrets, lesquels elle essayait de monnayer. L’arme fatale d’Annabelle était l’aiguille et le chantage.
Pour Daphné, sa bonté est son arme fatale et modèle nu pour peintre son talon d’Achille. 

Daphné s’est toujours occupée des autres, de sa mère lorsqu’elle était alitée et maintenant de ses soeurs. Elle a toujours existé que pour les autres. Une fois, elle a pris une décision pour gagner un peu d’argent, et cette décision revient maintenant la hantée.
Et Benjamin, un homme blessé et revêche n’y est pas pour rien. Alors qu’elle pensait avoir un avenir, Ben éclate sa bulle d’illusions. Hostile au départ, il se révélera être son plus fidèle supporteur.
Daphné est une héroïne tout à fait classique dans la romance historique et je n’ai pas noté de trait de caractère particulier. C’est un personnage passe partout qui permet de nous plonger dans le roman sans s’attacher plus que ça à elle.
Ben quant à lui m’a rappelé Dr House. Il est aussi exécrable que lui et ne laisse personne s’approcher à cause de sa blessure de guerre qui l’a laissé mutilé. Ne se sentant pas entier, il ne mérite pas d’être aimé. Heureusement que Daphné est là pour le faire changer d’avis.

Anne Barton ponctue cette romance historique par une enquête afin de retrouver le tableau qui va peut être ruiner la réputation de Daphné. Cela ajoute du piquant et du rythme au récit.
Le style est toujours aussi agréable à lire et les pages défilent sans difficulté.
J’ai beaucoup apprécié les entêtes de chapitre qui définissaient des notions de peintures, cela donne encore plus de place à cette pièce maitresse qui a joué un grand rôle dans l’histoire d’amour de nos héros.

J’ai hâte de pouvoir faire mon achat trimestriel chez France Loisirs afin de connaitre enfin l’histoire d’Olivia mais surtout de Rose, personnage qui reste très mystérieux et discret dans ce deuxième tome.

Cliquez su l’image!

Notes Très bonne lecture

Publicités

6 réflexions sur “Les Honeycote, Tome 2 : Orgueil et volupté Anne Barton – Un peu de couleurs dans nos vies!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s