Cité 19, Tome 1 de Stéphane Michaka – Renaissance de Matrix ?

Collection Pocket Jeunesse (Pocket) - Année 2015 349 pages
Collection Pocket Jeunesse (Pocket) – Année 2015
349 pages

La plupart du temps, je me dirige vers un livre avec une bonne raison comme par exemple des avis positifs, un auteur que j’apprécie lire ou encore un résumé accrocheur. Cette fois-ci, je me suis lancée avec encore moins de données en main que d’habitude, seule la couverture et la phrase figurant sur cette dernière m’ont convaincu de lire « Cité 19 ». C’est donc une véritable lecture à l’aveugle.

Paris, 2013 ; Faustine, la fille du gardien-chef du musée d’Orsay, vit son adolescence entre ses amis de lycée et le musée où elle flâne le soir après la fermeture. Quand des policiers frappent à sa porte pour lui annoncer la mort de son père, son univers s’écroule. Après avoir dû l’identifier à la morgue, Faustine, assaillie de doutes et de questions décide de mener l’enquête. Inconsciente du danger qui la guette, elle va mettre le pied dans une redoutable machination : un groupe de savants capture en effet des cobayes et les envoie dans le passé pour s’en approprier les richesses !
Faustine se laisse kidnapper volontairement car elle est sûre que son père est prisonnier de cette expérience terrifiante. La voilà en route pour le Paris du 19ème siècle et une aventure palpitante où elle devra traquer un assassin sanguinaire. Aidée par ses amis, elle tentera de déjouer la machination aux confins de la science-fiction, qui la changera à jamais.

Après avoir fini le roman, j’ai eu besoin de prendre quelques minutes pour faire le point. Quel est le genre du roman que je viens de lire? Ce roman est hybride car il mêle à la fois le genre thriller, enquête, science-fiction et historique.
Malheureusement, ce caractère hybride m’a légèrement perdu et je ne savais plus à quoi me raccrocher. J’ai retrouvé ce même problème dans les évènements du roman qui tantôt me plaisaient et tantôt désorientaient.

Faustine est une lycéenne très indépendante, elle vit seule dans un petit studio parisien alors même que son père n’habite qu’à quelques rues de chez elle. Livrée à elle-même, elle a été enrôlé dans gang, se retrouve sans véritable ami. Lorsque son père est déclaré mort, les ennuis commencent. Faustine est kidnappée et fait un voyage de 150 ans dans le passé.

C’est là que tout déraille pour moi. Ce n’est pas le voyage dans le temps qui me dérange, ni l’enquête que Faustine mène afin de retrouver son père. Cependant, Stéphane Michaka introduit l’élément que la Cité 19 est un programme biotechnologique. Faustine n’aurait donc pas fait de saut dans le temps mais serait prisonnière d’une sorte de matrice ayant le contrôle sur leurs pensées et leur corps.

Un nombre incalculable d’interrogations s’accumule et aucune ne trouve de réponse dans ce premier tome. J’imagine donc surement à raison que seulement le deuxième roman répondra à mes questions. Mais il y a en tellement, et le but est tellement confus que j’ai beaucoup de peine à tout suivre. Mon cerveau était surement très étriqué à ce moment-là.

Les personnages sont tout aussi mystérieux et surtout ils ont l’air tout autant perdu que moi.
Faustine est en quête permanente de la vérité mais son enquête n’a pas l’air d’avancer. Surtout, après la fin que le personnage a eu dans ce tome.
Les pseudos amis de Faustine, Vikram et Morgane, sont horripilants et je ne vois pas quel rôle ils peuvent bien jouer dans l’histoire.
Sylvia, la mère de Faustine, participe au programme de biotechnologie au but très nébuleux et même elle ignore vraiment ce qui se cache vraiment derrière les intentions de Cité 19.

J’ai peut-être pointé du doigt les points négatifs mais l’ambiance vieillotte du roman allié au coté science-fiction m’a intrigué tout le long de ma lecture. Il y avait un petit coté enquête à la Sherlock Holmes mixé à l’univers complètement farfelu de Matrix.
Et malgré tout, je n’ai eu aucune difficulté à tourner les pages. L’auteur a réussi à éveiller ma curiosité et bien que j’ai tout un tas de questions en suspend, ce qui me poussera très certainement à lire le tome 2, j’ai passé un bon moment de lecture. J’attends maintenant beaucoup de l’auteur dans le prochain tome. J’espère qu’il me surprendra!

Cliquez sur l’image!

Notes Un bon moment de lecture


17 réflexions sur “Cité 19, Tome 1 de Stéphane Michaka – Renaissance de Matrix ?

  1. J’ai passé ce livre plusieurs fois sur Amazon, et je pense que pour le moment je le passerai! J’avoue que je me tâte et que si tu y avais mis 5 diamants, je n’aurais pas hésité, mais j’y reviendrai plus tard! 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s