Merry Gentry, Tome 1 : Le Baiser des ombres de Laurell K. Hamilton – Une saga pleine de promesses!

Collection Darklight (J'ai Lu) - Année 2010 542 pages
Collection Darklight (J’ai Lu) – Année 2010
542 pages

Une des choses que j’aime le plus faire sur internet est de regarder des vidéos de Booktubers. Et l’une des premières booktubeuses que j’ai suivi sur Youtube Candyshy du « Au boudoir de Candyshy« . Il y a quelques mois maintenant, sa spécialité était de me mettre l’eau à la bouche en faisant des vidéos de ses top à lire.
Et j’ai totalement craqué, sur son top 10 : Urban fantasy qui est un style que je connais mais enfin de compte, j’estime ne pas connaitre les grands classiques de l’urban fantasy. J’ai donc décidé de faire une séance de rattrapage.

Merry Gentry n’est pas une détective comme les autres. Elle habite Los Angeles, parmi les mortels, et mène une vie professionnelle et sentimentale plutôt calme et rangée. En réalité, elle est la Princesse Meredith NicEssus et a fui sa famille trois ans plus tôt – surtout sa tante Andais, Reine de l’Air et de l’Obscurité de la Cour Unseelie, qui n’a de cesse de vouloir la supprimer. Elle a toujours été exclue des siens parce qu’elle est mi-humaine mi-fey, qu’elle possède peu de pouvoirs. Lors d’une enquête où elle découvre le trafic illégal d’un aphrodisiaque magique – redoutablement efficace -, sa véritable personnalité se dévoile au contact de l’élixir ; et les Gardes de la Reine, créatures ô combien puissantes et viriles, partent aussitôt à sa recherche. Une course-poursuite enragée, semée d’ébats torrides, de complots et de combats magiques, conduit Meredith jusqu’à la Cour où elle connaîtra les desseins cruels que lui réserve sa tante machiavélique. Cruels, certes, mais placés sous le signe de la sensualité et de l’érotisme…

La première conclusion que je peux tirer de cette lecture est que Laurell K. Hamilton sait noircir les pages de ses manuscrits. Ce premier tome est un véritable pavé. Alors certes c’est utile puisqu’il met en place l’univers de Merry Gentry, des faës et de la Cour Unseelie mais j’ai toutefois eu l’impression à certains moments d’un trop plein de mots. Je reconnais que pour développer ce monde particulier, il faille être prolixe en détails et descriptions de tout genre mais j’avais surtout envie de dire « STOP, passe à autre chose! Nous ne sommes pas bêtes, on va comprendre.« 

L’auteure nous plonge donc dans le monde imaginaire des faës et autres créatures en tout genre. Merry Gentry travaille comme détective privé dans à Los Angeles et se cache de sa famille depuis quelques années après avoir été victime d’attentat contre sa personne. Mais voilà qu’une affaire particulière arrive sur le bureau de l’agence de détective et faire replonger Merry tout droit dans les griffes de sa machiavélique tante.

Merry est une femme très indépendante, sûre d’elle et de sa beauté même si elle a été persécuté dans sa jeunesse pour être une hybride. Je me suis beaucoup attachée à elle et ses aventures rocambolesques. C’est grâce à elle et son caractère que je continuerais la saga car ce premier tome est vraiment un tome de lancement. Et la suite promet du lourd, du très lourd!

Merry est très accompagnée. D’ailleurs, si j’avais su – comme on dit – j’aurais comptabiliser le nombre de baiser qu’elle a pu donner au fil des pages. Elle a véritablement le feu aux fesses mais c’est une caractéristique très prononcée des faës.
Elle est très entourée et d’ailleurs si d’habitude, je me mets toujours en relief un personnage masculin que j’ai aimé ou détesté au cours de ma lecture, cette fois il m’est très difficile de pouvoir choisir car entre Galen, Frost et Doyle mon coeur balance. Ils sont tous les trois très proche de Merry, ont tous les trois des qualités différentes et appréciables. J’attendrai de voir dans les prochains tomes celui qui arrivera à gagner son coeur car la compétition va être rude. Merry a tout pouvoir!

Cette saga est incontestablement une saga féministe qui met en avant un femme forte qui prend des décisions pour tout un peuple. Et l’originalité vient du fait que pour une fois, le harem n’est pas composé de femmes mais d’hommes objet.

Ma note a oscillé entre le trois et le quatre étoiles. Mais je me réserve le quatre étoiles pour les prochains tomes qui j’espère qu’à l’image de la fin de ce premier livre va nous faire voyager plus profondément dans les intrigues de la Cour Unseelie. De plus, maintenant que l’univers très riche a été mis en place, la lecture des prochains tomes devraient être plus fluide.

Notes Un bon moment de lecture


14 réflexions sur “Merry Gentry, Tome 1 : Le Baiser des ombres de Laurell K. Hamilton – Une saga pleine de promesses!

      1. Bienvenue au club ! J’hésite à me lancer également, mais j’ai peur d’être submergée car je vais commencer un job dans un mois, qui risque de me prendre pas mal de temps, donc je laisse un peu passer. Mais n’hésite pas, la timidité s’effacera progressivement =)

        Aimé par 1 personne

        1. Tu as raison de voir et attendre comment va se passer ton travail et il y a forcément un temps d’acclimation.
          Pour l’instant ma timidité va persévérer un peu plus longtemps, je crois que je ne suis pas encore prête pour cette démarche et puis j’ai un job particulier qui m’empêche pour l’instant. Mais j’en aurais bientôt terminer donc après on verra bien…

          Aimé par 1 personne

  1. j’aime beaucoup la plume de cette auteur, je n’ai pas encore commencé cette série mais les Anita Blake sont déjà très prenant! ce sera la prochaine série de l’auteur que je vais lire je pense 🙂

    J'aime

  2. Ahhh trop cool tu as aimé ^^ par contre ne t’attends pas à de l’allègement descriptif ou littéraire de l’auteur, c’est une des reproches que je lui fais : les longueurs !!!! Bon et quelques autres reproches mdr mais ça je te laisse découvrir 🙂
    Ah tu t’étonnes de tous les baisers qu’elle distribue : attends la suite alors mdr
    ooo comme toi Frost et Doyle sont les chouchous, je n’arrive toujours pas à départager
    Bonne continuation cette saga vaut le coup malgré ces nombreux défauts 🙂

    J'aime

    1. Tu as absolument raison. Il ne faut pas commencer avec cette auteure. Je pense que Nalini Singh est plus approprié pour commencer le genre car son écriture est fluide et il n’y a pas autant de longueurs qu’avec l’auteure de Merry Gentry.

      J'aime

  3. Je possède ce premier tome depuis quelques temps déjà mais ne l’ai toujours pas ouvert. Ton avis est assez convaincant, mais ayant lu un certain nombre de livres de ce genre par le passé, j’ai très peur d’être déçue !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s