Nos étoiles contraires de John Green – Le livre aux multiples effets secondaires !

Editions Nathan - Année 2013 336 pages
Editions Nathan – Année 2013
336 pages

Qui n’a jamais entendu parler de « Nos étoiles contraires » ou de John Green surtout alors que viens d’être adapté au cinéma un autre de ses romans. Avant cette date, je connaissais John Green de nom et parce que « Nos étoiles contraires » a fait un tel battage médiatique qu’il était difficile de passer à coté. Et lorsque je vois que sur Livraddict, il y a déjà 557 blogueurs qui ont chroniqué ce livre, je me dis que mon avis ne comptera pas vraiment.

C’est en cela que j’ai longuement hésité avant de le lire alors qu’il est dans ma PAL depuis aout 2014. Il aura donc trainé un an dans ma PAL avant qu’il en sorte, et ce n’est pas sans une certaine appréhension que je l’ai fait.
J’avais peur! Peur de me vider de toutes les larmes de mon corps si l’histoire me prenait aux tripes comme elle l’a fait pour tellement de lecteurs alors que mon moral n’était pas au top. Peur que je n’aime en fin de compte pas, peur de passer à coté de quelque chose qui aurait dû être inoubliable. Et au final….

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

Au final, j’arrive à comprendre pourquoi il a remporté un tel succès auprès d’un si large panel  – parce que ce livre n’est pas que destiné aux adolescents comme certains aimeraient le faire croire – mais pour moi ce livre n’est pas si glorieux et inoubliable que cela. En effet, je garderais longtemps en tête cette histoire puisque John Green n’a pas son pareil pour essayer de faire pleurer dans les chaumières tout en délivrant une bonne morale : « La vie continue pour les vivants après la mort de ceux qu’on aime ».

Si j’avais lu ce livre au moment où ma grand-mère à succomber au cancer du fumeur alors qu’elle n’avait jamais fumée de sa vie, ce livre ne m’aurait pas aidé. Ce livre ne fait qu’enfoncer des portes ouvertes.

On rencontre ici Hazel qui est atteinte d’un cancer qui l’oblige à toujours avoir une aide respiratoire. C’est au travers de ses yeux que nous découvrons son histoire, son cancer, sa famille et ses amis. Hazel est une jeune fille courageuse, et plus lucide que ces parents sur son état de santé actuel, ou sur la vie qui se profile sans elle. Elle n’oublie pas d’ailleurs de le répéter à ses parents, après tout c’est une adolescente ayant une réaction d’adolescente. Alors qu’elle est assez défaitiste ou plutôt réaliste et caustique, ses parents quand à eux préfère vivre chaque moment avec elle sans penser à la maladie. Même si j’ai beaucoup apprécié qu’ils aient enfin de compte prévu la suite , un but qui leur donnera envie d’avancer dans l’après.
Augustus est un jeune homme optimiste. C’est le négatif d’Hazel et pour cela on a l’impression que c’est lui qui va lui survivre. C’est là que John Green a développé une intrigue intéressante en renversant la situation.

Toutefois, je trouve John Green très fort pour ajouter des détails impromptus à des moments inopportuns qui ne font pas avancer le récit mais qui le ralentisse au contraire. Ces passages se veulent très souvent mielleux et ils n’apportent rien aux personnages, ni à l’histoire.
Il ne faut pas croire non plus que je n’ai pas apprécié ma lecture car je n’ai fait qu’une bouchée de ce livre mais je n’ai pas été emporté par l’histoire.

Je crois qu’à l’image de la rencontre entre Hazel et Augustus avec Van Houten, ma rencontre avec « Nos étoiles contraires » et John Green n’a pas été à la hauteur de mes espérances. J’en attendais très certainement beaucoup et au final, j’avais déjà une idée préconçue sur ce livre.

Il ne me reste plus qu’une étape. Je vais laisser passer quelques jours avant de regarder le film et peut être que ce dernier pourra peut être me faire changer mon point de vue.

PS : Je suis désolée si je froisse certaines personnes avec mes propos. Ce n’est pas mon intention de démonter un livre qui a plu à tant de personnes.

Retrouvez le roman sur Amazon
Notes Un bon moment de lecture


26 réflexions sur “Nos étoiles contraires de John Green – Le livre aux multiples effets secondaires !

    1. Son écriture est facile à lire et très accessible pour les lecteurs de tout âge.
      Je vois que je ne suis pas la seule à ne pas avoir aimé Nos étoiles contraires. Je me sens moins solitaire.
      Je pensais recevoir les foudres des blogueurs XD

      J'aime

      1. On a le droit de ne pas aimer quelque chose de populaire, du moment que la critique est constructive ça passe. Et puis les goûts des uns n’est pas forcément celui des autres.

        J'aime

  1. Je pense que je ne lirai pas ce roman :/ Je n’aime pas lire après avoir vu l’adaptation ciné.. Surtout que ce n’est pas la première fois que je vois un avis d’une personne qui a été un peu déçue par ce roman.. C’est souvent comme ça avec les romans qui font tapage :/ Mais c’était une chouette chronique 🙂

    J'aime

  2. Je te rejoins parfaitement dans ton avis, je n’arrive pas vraiment à rédiger le mien mais je n’ai pas été non plus transportée par cette histoire. Elle est belle, triste et touchante, mais parfois trop simple et trop lente, ou au contraire trop rapide. Peut-être, tout comme toi, j’en attendais trop… J’ai très envie de voir le film tout de même ! =)

    J'aime

  3. Les foudres, non jamais, j’ai aimé ce livre, mais tout le monde a le droit d’avoir son point de vue. Heureusement que nous n’aimons pas tous les mêmes livres. Sinon, ce serait monotone. D’ailleurs, j’aime beaucoup lire des avis négatifs et des avis positifs.

    J'aime

    1. Tu as raison, la monotonie serait un calvaire pour chacun. Mais dans le cas présent, c’est un livre qui a fait l’unanimité sur la blogosphère alors il est toujours difficile d’émettre un avis contraire.

      J'aime

    1. C’est vrai que je l’avais acheté car tout le monde en parlait, et le film venait de sortir. Je me rappelle m’être dit « Il faut bien que tu saches de quoi tout le monde parle! »
      Du coup, c’était pas vraiment une lecture que je voulais vraiment faire. C’est pour ça que j’ai attendu aussi longtemps pour le sortir de ma pal.

      J'aime

      1. C’est fou, parfois en prends un livre pour suivre tout le monde et finalement on n’en a aucune envie! Moi franchement je ne sais pas si je vais le lire…
        Peut-être si je le vois dans une bourse ou alors en poche

        J'aime

  4. Je viens de découvrir ton blog et j’aime beaucoup ton honnêteté et ta façon d’écrire 🙂 J’ai lu Nos étoiles contraires et c’est grâce à ce livre que je suis devenue accro à la lecture. Je sais néanmoins que ce livre contient pas mal de défauts mais que son succès est mérité. Je comprend totalement ton avis car presque à chaque fois que j’ai lu un livre dont j’avais beaucoup entendu parler, j’ai été déçu parce que j’en attendais trop. Ce livre évoquant un sujet douloureux, il est certain que selon ce que les gens ont vécu, il peut plaire ou déplaire. J’espère que le film te plaira parce qu’honnêtement, je trouve qu’il est rempli de beaux sentiments.

    J'aime

    1. Tu as raison, je crois qu’il faut oublier tout ce qui a été dit sur la blogo avant de se lancer. Ainsi les attentes ne sont pas aussi élevées. J’espère que tu passeras un excellent moment de lecture 🙂

      J'aime

  5. Je comprends tout à fait ton regard sur cet ouvrage qui a fait tant parler de lui ! Il a eu tellement de succès qu’on s’attend à quelque chose de génial, à une histoire recherchée et beaucoup travaillée..
    Je n’ai pas encore lu « Nos étoiles contraires », tout comme toi au début, j’appréhende cette lecture. Je me dis que je vais être déçue… J’ai vu l’adaptation cinématographique, que j’ai trouvé très belle et très touchante, mais j’ai un peu peur de ce que je vais trouver dans la version originale (surtout si le film a fait beaucoup de modifications et ne respecte pas à la lettre l’histoire du livre… là, j’ai peur d’être encore plus déçue…)

    J'aime

  6. Il ne faut pas culpabiliser de ne pas avoir un ressenti comme la majorité. Même si tu ne l’avais pas aimé du tout, pas besoin de t’excuser 🙂
    D’ailleurs, pour ma part, je ne suis pas tellement rentrée dedans. Si j’ai aimé ma lecture, ça a tout de même été sans plus. J’ai trouvé le roman un peu trop ado et mielleux par moment.

    J'aime

    1. Depuis que j’ai écris cette chronique, j’ai remarqué qu’il y avait des avis plus mitigés. Maintenant, je vais regarder le film et je suis sûre que l’histoire passera mieux.
      Je crois que l’écriture de John Green n’est pas faite pour moi.

      J'aime

  7. Je suis contente de lire un avis différent sur ce livre. C’est bien au contraire d’argumenter et de d’expliquer pourquoi un livre ne nous plait pas ou moins que les autres lecteurs. Tu y parviens parfaitement et ça fait du bien de lire autre chose 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je te remercie énormément pour ton commentaire. J’ai souvent peur que les petits avis ne soient pas bien écrit ou en tout cas assez argumentés.
      Je suis donc très contente de voir que mon objectif est atteint avec Nos étoiles contraires.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s