La sélection, Tome 1 de Kiera Cass – Malheur si vous ne l’avez pas encore lu!

Collection R (Robert Laffont) - Année 2012 343 pages
Collection R (Robert Laffont) – Année 2012
343 pages

La semaine dernière, plus précisément le 15 mai 2014, sortait le dernier tome de la trilogie royale de Kiera Cass. Pour l’occasion et parce que c’est une de mes sagas chouchoute, j’ai eu envie de me replonger dans l’ambiance de la sélection en relisant le tome 1.

C’était l’opportunité que j’attendais pour enfin vous parler de cette saga et de cette auteure même si une ribambelle de blogs l’ont déjà fait avant moi.

35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie. 
Quand la dystopie rencontre le conte de fées ! 

Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne…
Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d’Illeá, la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du jeune Prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d’office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu’elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles…
Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés : l’existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu’elle n’aurait jamais osé imaginer? 

Impossible de parler de ce livre sans commencer par au moins par une remarque sur cette magnifique couverture qui ne peut que donner envie de lire. Robert Laffont a gardé l’illustration de la VO et c’est tout à son honneur! Et lorsque l’on voit également les couvertures des deux autres tomes, on ne peut qu’être en admiration. J’ai donc succombé, au départ, pour le plaisir des yeux. Mais ça, c’était avant d’en commencer la lecture!

Une chose est certaine, j’ai pris autant de plaisir à ma deuxième lecture que lors de la première.

Le thème de la recherche de la “princesse parfaite” grâce à une sélection nationale est une idée connue et déjà éculée qui peut paraître sans intérêt. Cependant la personne qui se dit ça commettrait une grossière erreur 🙂

On se retrouve plongé dans un monde différent du notre mais qui pourrait très bien existé. C’est le propre de la dystopie. America vit dans une société qui est divisée en castes. Si on se retrouve dans une caste inférieure, il y a peu d’espoir de s’en sortir, d’évoluer et d’avoir une vie paisible. Pour apaiser les foules, une sélection est organisée afin de trouver une épouse convenable pour le prince parmi les jeunes filles de 16 à 20 ans.

America a été sélectionné et cela à contre-cœur. Elle est amoureuse d’Aspen et espère qu’il va lui proposer le mariage mais la sélection va passer par là et chambouler tout. America est peut être une jeune fille, qui voit changer sa vie sans l’avoir voulu mais elle a du caractère. Elle reste elle-même alors que toutes les autres filles vont essayer de changer pour correspondre à l’image de la parfaite princesse. Et c’est en cela qu’elle va réussir à se maintenir dans la sélection.

Au départ, j’étais sous le charme d’Aspen, qui est courageux, beau et qui a de nombreuses responsabilités malgré son jeune âge. Il forme avec America un couple interdit car ils n’appartiennent pas à la même caste.
J’étais donc sous son charme, mais cela c’était avant que je fasse la rencontre livresque avec le prince Maxon!

Maxon, au contact d’America, va découvrir sous un nouvel angle le monde rempli d’interdits dans lequel America vit. Et à l’inverse, America va découvrir que Maxon ne vit pas dans un palais paradisiaque!

On peut largement faire le rapprochement avec l’émission de TV « The Bachelor » puisque le prince va choisir sa future femme parmi 35 candidates et toute la sélection est retransmise à la TV.

C’est avec avidité que j’ai dévoré ce livre. Le style de Kiera Cass est vraiment fluide et agréable. Les pages défilent sans qu’on ne s’en rende compte. Le livre est addictif!
Malgré tout, le livre reste très jeunesse, il ne faut donc pas s’attendre à ce que la psychologie des personnages soit très approfondie ou que la dystopie soit très développée.

J’ai eu un véritable coup de foudre pour cette histoire. C’est donc un livre que je conseillerais.

Notes Coup de coeur

Publicités

10 réflexions sur “La sélection, Tome 1 de Kiera Cass – Malheur si vous ne l’avez pas encore lu!

    1. En effet c’est une saga jeunesse mais bien faite et j’ai également pris beaucoup de plaisir à lire la saga entière.
      Le seul bémol comme tu le dis c’est que cela se lit beaucoup trop vite!!!

      J'aime

  1. Comme toi j’ai beaucoup aimé cette série, et ce tome introduit bien l’histoire.
    Hormis le fait qu’America m’agace par moment, je me suis vite prise dans l’histoire. Et puis je suis totalement pour Maxon (Aspen m’énerve ^^)

    J'aime

    1. TEAM MAXON!!!!!!!!

      América est agaçante mais j’arrive à comprendre son comportement. J’ai eu envie de lui rentrer dedans à plusieurs reprises mais parce que je voulais qu’elle réagisse plus vite LOL

      J'aime

  2. Il est dans ma PAL celui là! J’avais fait une première tentative de lecture, où j’avais eu beaucoup de mal et j’avais finalement abandonné.
    Je retenterai prochainement vu tous les avis positifs!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s